May 29, 2017

Mai est jalonné de ponts propices à la détente. Paradoxalement, c’est un des mois les plus stressants pour les salariés, qui doivent faire face dès leur retour à une surcharge de travail en moins de temps. Voici 5 conseils pour passer ce cap en restant zen :

1 – Appliquez la règle des 80%
Considérez dès à présent que tout ne pourra pas être fait. Viser 80% du résultat est un objectif réaliste et ambitieux. Luttez contre un de vos principaux stresseur : le perfectionnisme.  Adoptez la devise de Sheryl Sandberg, numéro 2 de Facebook : Done is better than perfect. (Il vaut mieux que ce soit fait que parfait).

2 – Adoptez une organisation du temps rigoureuse
Mettez à profit les jours qui vous restent pour mettre en place un agenda de crise : listez ce que vous avez à accomplir, hiérarchisez, priorisez, et tenez-vous à ce cadre efficace et rassurant. Découpez vos missions en plusieurs sous-tâches de 45 mn, entrecoupées de mini-pauses de 5 mn : votre concentration et votre efficacité en seront optimisées.

3 – Arrêtez d’anticiper
Canalisez les pensées qui répètent que vous n’allez pas y arriver. Elles vous démobilisent et vous angoissent, altérant d’autant votre productivité. Adoptez la technique de la boite à soucis : rangez symboliquement ces pensées pour alléger votre esprit.

4 – Gardez votre calme Ne laissez pas la nervosité et ses effets délétères s’installer : tensions musculaires, boule au ventre, mal de tête… Pratiquez deux pauses de respirations apaisantes (une inspiration sur 5 secondes, une expiration sur 10) par jour (vers 11h, puis 17h par ex.). Elles vous aideront à calmer le jeu de manière durable.

5 – Aérez-vous
Profitez des trajets et des pauses (déjeuner, par ex.) pour marcher. Non seulement vous prenez l’air et oxygénez vos neurones, mais vous pouvez aussi faire de ce moment une pause de relaxation, en pratiquant la marche consciente (une marche lente synchronisée sur le souffle).

Auteur : Laurence ROUX-FOUILLET, Sophrologue.

Les commentaires sont fermés