December 18, 2014

La sophrologie en accompagnement à la naissance, en complément bien sur de la préparation classique, offre une véritable opportunité de créer un lien très fort avec son bébé.

Je souhaiterais faire part de mon témoignage dans ce domaine car c’est une expérience unique.

En effet, tout d’abord, grâce à la respiration, on lui offre plus de place au fur et à mesure de son évolution, on lui permet de trouver sa place dans ce corps, qui pour lui est un véritable trésor. De plus, la respiration complète nous fait prendre conscience de nos trois étages de respiration: le ventre, la cage thoracique et les poumons. Cette respiration nous sert concrètement le jour de l’accouchement pour vivre sereinement ce jour et accompagner les contractions.

La sophrologie nous permet aussi de lâcher-prise, d’oublier un instant les angoisses, d’apprécier cette sensation de légèreté et de ressentir son esprit au calme, de se rassurer sur ce corps qui change, ces maux de la grossesse qui nous tracassent et qui pourtant sont normaux et même nécessaires au bon développement du bébé.

Prendre conscience que c’est notre énergie qui lui permet de grandir en paix dans ce corps, ce corps qui évolue et qui, quoique l’on en pense, nous rend profondément féminine et maternelle.

Et le plus beau c’est ce lien si beau et fort que l’on crée avec son bébé, créer cette bulle intime et protectrice, se sentir en osmose avec lui, l’imaginer lové au creux de nous, bercé par le rythme calme et profond de notre respiration, communiquer avec lui, un moment rien qu’à nous où l’on peut lui envoyer des messages d’harmonie, de calme, mais aussi de confiance en nous pour les mois à venir.

La sophrologie nous permet donc une meilleure écoute de notre corps ainsi que l’acceptation des ces changements et les différents maux qui l’accompagnent: fatigue, nausées, insomnies, etc…

Elle nous sert concrètement pendant l’accouchement à maitriser cet accouchement et non le subir, à en être actrice plutôt que spectatrice, faire un travail avec son bébé, visualiser les différentes étapes de cet accouchement et donc diminuer notre anxiété car le cerveau aura déjà vécu l’évènement.

Se sentir prête si la péridurale ne peut pas être posée, ou voir la pose de celle-ci ou pour les plus motivées savoir gérer la douleur des contractions grâce à la respiration ( ce n’est pas impossible, le tout étant de le vouloir et de s’entrainer activement, cf: moi, deux accouchements actifs sans péridurale)

La sophrologie a son action positive aussi en post-partum pour le bien-être de la maman et récupérer au niveau énergie, créer une meilleure communication avec son bébé et que chacun trouve sa place dans ce nouveau cadre familial qui s’est créé.

Protocole pour un accompagnement avec une séance d’1h/30 par mois:

Séance 1:  » prendre un temps pour soi » avec la notion de bien-être, de détente, capacité à lâcher-prise. Exercices respiratoires et gymnastique douce. Prise de contact avec le bébé
Séance 2: « Bien vivre ses changements corporels et prendre confiance en soi »
Séance 3: « Imaginer ses premiers moments avec bébé »
Séance 4:  » Se préparer mentalement à la phase de travail »
Séance 5:  » Se préparer mentalement à la rencontre avec son enfant »
Séance 6:  » Vision globale du jour de son accouchement »

Et profiter pleinement de ces moments de joie et de relâchement à chaque séance et laisser s’exprimer librement ses émotions.

Auteur : Christelle FAYARD, Sophrologue.

Les commentaires sont fermés