March 28, 2017

Il peut se pratiquer à 2 ou à 4. Il est l’une des disciplines chronométrées lors des dernières Jeux Olympiques de Sotchi. Il s’agit bien sûr du bobsleigh, sport de descente toujours spectaculaire et fort périlleux.

L’équipe de France est évidemment présente dans la station  balnéaire russe. Le Bob à 2 aura eu raison des garçons, puisque la paire composée de Loïc Costerg et de Romain Heinrich s’est classée 20ème de la compétition.

Lors d’une interview pour francetvsport.fr, Bruno Thomas, ancien bobeur devenu consultant pour France Télévision, a donné quelques indications sur la préparation mentale et physique des champions français.

« On fait de la sophrologie. Descendre une piste, c’est aussi la reconnaître, lire les virages pour adopter une trajectoire. Il s’agit d’une prévisualisation et d’une mémorisation des trajectoires« , répond-il lorsqu’on lui demande comment les bobeurs travaillent leur mental et anticipent leur course.

Lire l’intégralité de l’interview.

Un autre article Bobsleigh et sophrologie.

Crédit photo : Tormod Ulsberg via Compfight cc

Les commentaires sont fermés