May 28, 2017

« Pour quelqu’un qui a du mal à « lâcher prise », je suis surpris de cette entrée en matière plutôt réussie », écrit  Stéphane Mandard au sujet de sa prise de contact avec la sophrologie.

Le journaliste – qui rédige pour la rubrique sport du site lemonde.fr –  est venu à la sophrologie après essayé d’autres pratiques pour se déstresser (la marche afghane et la piscine notamment).

« La sophrologie, c’est un art de vivre. Noah, avant de réussir ses revers, il s’est entraîné. Eh bien pour la sophrologie, c’est pareil. » lui énoncera la sophrologue qui l’accompagne.

Yannick Noah pratiqua d’ailleurs la sophrologie lors de sa carrière de tennisman.

A lire sur le site du Monde.

 

Les commentaires sont fermés