March 29, 2017

Une autre forme d’épuisement professionnel

La presse fait écho du burn-out, de ses causes et de ses effets depuis plusieurs années. Les managers et dirigeants semblent davantage sensibilisés désormais aux manifestations de l’épuisement professionnel. Pourtant, le burn out ne concernerait que 10% des salariés, alors que 30% seraient concernés, eux,  par le bore-out (de l’anglais : ennui).

S’ennuyer au travail est devenu une nouvelle forme d’épuisement professionnel, ce qui pourrait à première vue sembler paradoxal. « Bore-out » et « fainéantise » ne sont toutefois pas synonymes, puisque l’ennui, dans le cadre d’un bore-out, est subi et non souhaité.

De nos jours, la valeur travail peut parfois prendre une place importante. Avec un taux de chômage record, avouer son ennui au travail peut devenir un tabou pour certains. Le manque de travail et l’absence d’une activité construite conduisent à des souffrances et ravages psychologiques importants : honte, perte de l’estime de soi, dépression…

Comment s’extraire de ce mal-être vécu au sein de son travail ?

Trouver un poste plus épanouissant s’imposerait comme la solution la plus radicale.  Toutefois, à un autre niveau, retrouver l’estime et la confiance en soi, poser un regard plus positif sur les choses peut aider à prendre du recul par rapport à une situation professionnelle compliquée et peu motivante. De nombreuses techniques sont aujourd’hui connues pour favoriser le lâcher-prise et le développement personnel en milieu professionnel.

La sophrologie : pratique et bénéfique

Comme la sophrologie se pratique facilement et simplement, sans renfort de matériel ou d’espace spécifique; une personne en situation de bore-out peut ainsi pratiquer sur son lieu de travail en toute discrétion. Elle offre surtout des outils accessibles au quotidien ou dès que le besoin s’en fait sentir pour palier les montées d’angoisse, de stress ou les accès de dépression. En mobilisant à la fois le corps et le mental, la sophrologie permet entre autres de retrouver ou définir sa propre place au sein d’un groupe, de redonner du sens à ce que l’on vit et de manière encore plus pragmatique de se libérer de la pression et des tensions psychiques et émotionnelles dans ce cas de figure. Une pratique régulière auprès d’un professionnel expérimenté et certifié peut offrir en seulement quelques séances des premiers résultats. Les cas les plus sévères nécessiteront, eux, une dizaine de séances. Un entrainement régulier permettra enfin d’installer un effet durable et appréciable au quotidien.

EP

Les commentaires sont fermés