May 29, 2017

Pour gérer le stress, la sophrologie utilise depuis toujours la respiration contrôlée et profonde. Une récente recherche vient de soulever l’explication neurologique qui démontre son efficacité.

Si la sophrologie a tant de succès depuis plusieurs années, c’est qu’elle permet de retrouver facilement son calme face aux situations stressantes. Elle est pour beaucoup une alternative naturelle à la prise de médicaments pour lutter contre l’anxiété. Et l’intérêt de sa méthode vient d’être confirmée par une récente étude menée à l’Université de Stanford.

L’effet de la respiration sur le cerveau

Les chercheurs ont en effet mis en évidence le lien qui existe entre la respiration et le sentiment de calme qu’elle procure. Ils ont démontré que les longues inspirations et expirations avaient un effet direct sur le cerveau. En étant stimulées, certains neurones viendraient inhiber l’activité d’une région responsable du stress et de l’anxiété. Cela provoquerait naturellement un sentiment de calme et de mieux-être.

Leurs travaux démontrent ainsi l’intérêt de pratiquer régulièrement la respiration profonde et contrôlée, surtout lorsque l’on est en proie au stress.

La sophrologie pour travailler sa respiration

Les séances de sophrologie sont une bonne façon d’acquérir des techniques pour s’apaiser efficacement. Que ce soit en groupe ou en individuel, le sophrologue invite les participants à prendre conscience du rythme de leur respiration naturelle. Si l’objectif de la séance est d’éliminer le stress, le travail consistera notamment à allonger sa respiration.

Pour illustrer la méthode, Catherine Aliotta vous propose l’exercice du chauffage corporel, utilisant la respiration abdominale pour retrouver facilement son calme :

Les commentaires sont fermés