Revue de sophrologie #44

  • un moment de détente

Ouvrons cette quarante-quatrième revue en saluant l’arrivée du premier numéro de Sophrologie, Pratiques et Perspectives dans les kiosques. Michèle Freud, le docteur Luc Audouin et le docteur Patrick-André Chéné figurent parmi les nombreuses signatures du magazine.

L’athlète français, Yohann Diniz, grand marcheur et adepte de la sophrologie, est également au sommaire de ce numéro de lancement.

Un super gendarme devenu sophrologue

Ladepeche.fr raconte l’histoire d’une reconversion professionnelle inattendue. Celle de Alain Le Caro, un homme qui oeuvra pendant de nombreuses années et à haut niveau au sein du GIGN.

Ce super gendarme – qui quitta la force armée il y a une vingtaine d’années – mit d’abord son savoir-faire au service d’entités privés avant de rallier Albi où il exerce son métier de sophrologue.

“Nous utilisions la sophrologie au sein du GIGN pour lutter contre le stress et améliorer la maîtrise de soi et toutes les techniques d’intervention et de sécurité”, déclare-t-il dans le portrait que lui consacre La Depêche sur son site internet.

Trop ruminer peut mener à la dépression

C’est étude anglaise qui l’affirme : les individus qui gambergent trop seraient plus exposés à la dépression. Le constat est relayé dans un article publié dans reponseatout.com.

Le papier rappelle que des méthodes douces et peu onéreuses telle que la sophrologie permettent de chasser les pensées négatives.

Autre solution : ne jamais s’en faire.

Peter Kinderman, professeur de psychologie clinique à l’Université de Liverpool et responsable de l’étude confirme que parmi les 32 827 personnes suivies, celles qui ne ressassent pas et ne se blâment pas pour les difficultés qu’elles rencontrent sont moins exposées à la dépression et à l’anxiété, même si elles ont vécu des événements négatifs.

N’oubliez donc pas d’être parfois superficiels et légers.

Manger zen

S”asseoir à table en étant décontracté et zen permet de ne pas manger plus qu’il ne faudrait. C’est ce que préconisent Santé Magazine et la sophrologue Catherine Aliotta dans un article consacré à la chrononutrition, un régime alimentaire construit sur l’horloge biologique des individus.

Deux exercices de sophrologie permettant de se calmer et d’apaiser son rythme cardiaque. Le premier est un exercice de respiration apaisante, le second un mouvement des poignets et de bras baptisé les éventails.

Découvrir ces deux exercices de sophrologie.

Nous illustrons donc cette chronique avec une photo (crédit : sxc.hu) de jeunes gens qui ne s’en font pas et qui profite d’un moment de détente. C’est une invitation à faire de même. Après la lecture.

2017-06-20T14:39:56+00:00 25/10/2013|Bien-être|