Trop reflechir peut mener à la dépression

C’est étude anglaise qui l’affirme : les individus qui gambergent trop seraient plus exposés à la dépression.

Le constat est relayé dans un article publié dans reponseatout.com. Le papier rappelle que des méthodes douces et peu onéreuses telle que la sophrologie permettent de chasser les pensées négatives.

Autre solution : ne jamais s’en faire.

Peter Kinderman, professeur de psychologie clinique à l’Université de Liverpool et responsable de l’étude confirme que parmi les 32 827 personnes suivies, celles qui ne ressassent pas et ne se blâment pas pour les difficultés qu’elles rencontrent sont moins exposées à la dépression et à l’anxiété, même si elles ont vécu des événements négatifs.

N’oubliez donc pas d’être parfois superficiels et légers.

2017-01-10T18:41:37+00:00 25/10/2013|Psycho|