La sophrologie, soin de support dans le traitement du cancer du sein

Les soins de support sont définis en oncologie comme l’ »ensemble des soins et soutiens nécessaires aux personnes malades tout au long de la maladie conjointement aux traitements onco-hématologiques spécifiques, lorsqu’il y en a » (Circulaire N°DHOS/SDO/2005/101 du 22 février 2005 relative à l’organisation des soins en cancérologie).
Proposés dans les centres anti-cancer, ils visent à améliorer la qualité de vie du patient tout au long de sa maladie, à diminuer ou à aider à mieux supporter les effets secondaires de la maladie et des traitements.
La sophrologie est ainsi utilisée en tant que soin de support pour les femmes touchées par un cancer du sein, notamment pour amoindrir la fatigue, les douleurs et l’anxiété induites par la maladie et les traitements. Sa pratique constitue un moment de ressourcement qui apporte un bien-être physique et psychique.

Du grec sos (harmonie), phren (conscience) et logos (étude), la sophrologie est un ensemble de techniques qui permettent au patient de prendre conscience de ses ressources, de les mobiliser et de les renforcer, afin de se sentir acteur de la gestion des troubles occasionnés par les traitements.
La sophrologie aide à trouver en soi des ressources pour mieux gérer la douleur : apprendre à se détendre, à mieux respirer, à générer le calme et la confiance en soi.

L’expérience des patients révèle qu’elle apporte une aide au quotidien pour soulager le corps, se détendre moralement, faire une pause pour reprendre des forces ou mieux contrôler certaines douleurs.
Ses techniques de relaxation, de respiration et de visualisation ont pour objectif de permettre au patient d’être au mieux de lui-même face à la maladie et aux effets secondaires des traitements, de positiver ces traitements pour envisager la guérison avec plus de confiance et de sérénité.
La sophrologie permet en outre de redécouvrir son corps en douceur, de retrouver une autre image de soi en se réappropriant son corps suite à la chirurgie et aux traitements.

Auteur : Sophie JAMES, Sophrologue.

2017-06-14T14:18:59+00:00 06/12/2013|Cancer|