Respirer c’est vivre, bien respirer c’est bien vivre

La respiration est une composante fondamentale de la vie !!! Chaque jour, nous respirons près de 18 000 fois, mécaniquement, de façon autonome et inconsciente. Souvent, c’est seulement lorsque notre respiration se trouve perturbée, après un effort physique ou une charge émotionnelle intense que nous y sommes attentif.

La respiration est la seule fonction vitale du système nerveux autonome sur laquelle nous sommes capable d’agir . De façon involontaire lorsque nous sommes assaillis par nos émotions, par exemple. Et de façon volontaire lorsque nous décidons de respirer de façon consciente et en adoptant une attitude phénoménologique.

Même si respirer est inné, bien respirer ne va pas de soi. Pourtant prendre conscience de notre respiration et apprendre à la maîtriser est source d’un meilleur équilibre :

  • sur la sphère physique et énergétique
  • sur la sphère émotionnelle et comportementale
  • sur la sphère mentale

Sur le plan physique et énergétique , l’air que nous inspirons nourrit les globules rouges de notre sang et par transmission nos organes et les tissus de notre corps. L’air que nous expirons, lui, nous permet de drainer les déchets vers l’extérieur. Le fait de respirer de manière superficielle ne va pas permettre ce renouvellement de l’oxygène dans le sang tout en y laissant des résidus de toxines. Donc mieux nous respirons , mieux nous nourrissons notre organisme et aussi, mieux nous nous débarrassons de nos toxines.
Bien respirer nous apporte la détente physique,d’avantage d’énergie, une meilleure désintoxication, une meilleure santé, une capacité respiratoire accrue, un renforcement du système immunitaire, l’abaissement de la tension artérielle, la régulation du système cardiovasculaire, un meilleur fonctionnement cérébral… la liste est longue !!

Sur le plan émotionnel et comportemental de nombreuses études scientifiques ont prouvé les bienfait de la respiration. Toute perturbation émotionnelle est immédiatement suivie d’une perturbation de notre respiration. Quand nous sommes énervés, en colère, ou sous l’influence d’une émotion forte, nous pouvons constater que notre respiration devient restreinte et irrégulière. Une respiration rythmique et ample est, au contraire, signe de sérénité. En respirant profondément et régulièrement on peut très facilement contrôler la condition perturbée. Par la pratique de certains exercices respiratoires on peut agir sur le contrôle des émotions ce qui peut être un allié intéressant dans des situations particulières ( événement stressant, prise de parole, etc).
Maîtriser sa respiration, c’est donc être capable de gérer son stress et de maîtriser son état émotionnel.

Sur le plan mental, la relation entre la respiration et ses bienfaits est immédiatement perceptible. Le fait de respirer profondément régule le système nerveux, retentit sur le flot des pensées (anticipation, ruminations) qu’il devient possible de maîtriser et permet d’être davantage dans le “ici et maintenant”. La détente mentale permet également d’améliorer la vigilance, la concentration, la créativité, la mémorisation… Elle permet aussi d’améliorer la qualité du sommeil.

Bien respirer ça s’apprend et… ça se pratique. Régulièrement, où que vous soyez, prenez le temps de faire attention à la manière dont vous respirez et soyez à l’écoute de vos sensations.
Cet article est un exemple concret de ce que peut vous apporter la sophrologie, au travers de la respiration et des exercices qui y sont associés.

Auteur : Florent ASCENSIO, Sophrologue

2014-12-11T14:41:06+00:00 15/04/2014|Bien-être|