Minceur : Le sucre ? Je n’y résiste pas !

Qu’apporte le sucre à notre organisme ?

Du réconfort !

Pour Farah Bensaid, sophrologue, le plaisir du sucré est immédiat. Peut-on dire qu’il calme l’angoisse ? Le sucre n’est pas à proprement parler anxiolytique (comme un médicament), c’est un nutriment comme les autres, à ne pas diaboliser. Dans son cabinet, Farah reçoit des personnes qui la consultent pour perdre du poids, pour des raisons de santé plus que d’esthétique. Elles sont découragées, souvent en situation d’échec suite à des régimes non concluants. Leur point commun ? « Des problèmes d’angoisse et de stress. » La première étape, c’est de comprendre l’importance de s’écouter, « pour retrouver la sensation de satiété », mais aussi, peu à peu de réintégrer son schéma corporel. Pourquoi ? « Parce que la vision qu’ils ont d’eux-mêmes n’est pas objective, ils se voient parfois encore en surpoids alors même quand ils ont minci. » Plutôt que de se priver d’un type d’aliment, la sophrologue propose un autre objectif, celui d’être mieux dans son corps, et de renouer le contact avec lui. Les résultats sont là, à condition d’accepter qu’il faut un peu de temps pour aller mieux. Parce que la sophrologie arrive en support du suivi médical et nutritionnel. « Cela demande un investissement, l’appréhension et la mise en application de techniques » souligne Farah. La visualisation joue un rôle clé : on visualise l’installation à table, le plaisir de déguster, de mastiquer, on dédramatise ces petits moments parfois angoissants. Et on se projette aussi : comment sera-t-on après ? Bref, tout est fait pour que l’on considère à nouveau son corps comme un allié, car comme le dit Farah, « le corps fait tout pour qu’on aille bien, il suffit de l’écouter pour lui apporter ce dont il a besoin. »

Luc Biecq

2015-04-24T09:51:44+00:00 24/04/2015|Minceur|