Optimiser ses révisions avec la sophrologie

Dans deux mois, les épreuves du baccalauréat vont concerner plus de 700 000 jeunes en France.  Si le brevet des collèges est vécu  comme une simple formalité,  le bac s’impose lui, comme le véritable premier passage d’examens.

Ces épreuves viennent, de plus, sanctionner la fin d’un cycle d’études. Pour certains, il est un sésame impératif  pour suivre des études en grandes écoles ou à l’université, et pour d’autres, comme un titre qui permettra d’entrer dans la vie active. De ce fait, le stress ressenti est souvent important. D’autant plus important que la pression vient généralement  des parents, anxieux et soucieux de la réussite de leurs enfants.

Les effets incontestés de la sophrologie pour gérer le stress, l’ angoisse de devoir affronter un jury ou la peur de la page blanche sont désormais connus et reconnus. En revanche,  la sophrologie permet aussi de favoriser la mémorisation, la concentration et d’optimiser ainsi la phase de révisions. Si ces outils sont maîtrisés avant le passage du bac, ils permettront à ces futurs étudiants d’être encore plus performants dans leur vie à venir. Le système universitaire impose, en effet, un rythme de travail et d’apprentissage, moins encadré qu’au lycée, plus axé sur la maturité et la parfaite autonomie de l’étudiant.

La sophrologie offre, dans ce sens, une large palette d’outils de relaxation dynamique et de visualisations qui vont favoriser la concentration, l’optimisation des performances cérébrales, mais aussi l’adaptation à une charge de travail importante et d’autres capacités comme la créativité, la persévérance et la stimulation positive, qui peuvent devenir de véritables alliés lors notamment de travaux de recherche, rédaction de rapports et de mémoires de fin d’étude.

La clef de la réussite s’inscrit donc, autant dans cette préparation mentale, idéale pour affronter le trac généré par ces temps stressants de la vie, mais aussi dans  un accompagnement adéquat pour l’optimisation des révisions et de la préparation des épreuves. Ces techniques permettent ainsi de développer le potentiel psychique et émotionnel du futur candidat.

Pour rappel, la sophrologie fonctionne sur un principe de répétition et d’entrainement dans l’optique de favoriser l’ intégration graduelle des bienfaits de la méthode. Une séance hebdomadaire sur une durée de 6 à 8 semaines est souvent nécessaire et conseillée pour obtenir des résultats satisfaisants.

L’obtention du mention ne réside toutefois que dans la qualité du travail fourni et l’investissement du candidat. A l’instar des sportifs ou des artistes, savoir gérer son stress, et au être au top de son potentiel peut faire la différence dans la grande majorité des cas

 

 

Fxj

2016-06-24T12:27:32+00:00 13/04/2016|Ados|