Bien dormir pour bien grandir

Les troubles du sommeil chez l’enfant et l’adolescent

Difficultés d’endormissement, réveils nocturnes, sommeil agité… De plus en plus d’enfants et d’adolescents connaissent des troubles du sommeil. Et quand un enfant ne s’endort pas bien ou se réveille régulièrement la nuit, c’est aussi souvent le sommeil du reste de la famille qui est entamé. Or le sommeil a une fonction vitale et il est un élément capital du bien-être physique, intellectuel et émotionnel de chacun et en particulier des plus jeunes. La sophrologie en tant qu’outil de lâcher prise et de relaxation a beaucoup à offrir  aux enfants (et à leurs parents) en la matière.

Pourquoi un sommeil réparateur chez l’enfant et l’adolescent est-il primordial ?

Le sommeil est un élément essentiel du bien-être physique et mental de l’enfant et de l’adolescent. Le sommeil permet de récupérer de la fatigue et de mémoriser les informations de la journée. L’organisme libère des hormones de croissance qui permettent le maintien des structures musculaires de l’enfant et l’adolescent en pleine croissance. Ainsi, le sommeil participe à la restauration et la réparation de l’organisme et lui fournit l’énergie nécessaire pour affronter la journée à venir. Un sommeil de qualité est indispensable au bien-être de l’enfant et de l’adolescent tant dans sa vie à la maison qu’à l’école.

À court ou moyen terme, un mauvais sommeil chez l’enfant ou l’adolescent peut provoquer des troubles du caractère (ex. : hyperactivité, irritabilité), une somnolence durant la journée, des difficultés d’apprentissage scolaire (problèmes d’attention et de concentration, diminution des capacités verbales et motrices) ou encore un risque plus important de développer un surpoids. « Je me sens fatigué dès le matin et j’ai envie de dormir en classe », explique Martin 9 ans qui se réveille plusieurs fois par nuit.

Comment se manifestent les troubles du sommeil chez l’enfant et l’adolescent ?

Les troubles du sommeil ne sont pas un phénomène exclusivement réservé à l’adulte. Nombreux sont les enfants et les adolescents sujets à des troubles du sommeil. Près de 30 % des enfants en seraient affectés. (Lecendreux, 2007).

Les efforts exigés de la part des enfants et des adolescents sont aujourd’hui considérables et ce en particulier dans le cadre de la scolarisation (rythmes scolaires soutenus, exigences de réussite etc.). L’environnement familial, l’expérience de la séparation, la sur-stimulation ou encore d’éventuels changements dans la vie de l’enfant (naissance d’un petit frère ou petite sœur, déménagement, divorce etc.), peuvent affecter son développement et entrainer certains troubles tels que stress, anxieté mais aussi des difficultés d’endormissement, des réveils nocturnes ou précoces. L’adolescence et les bouleversements qui l’accompagnent (puberté, scolarité, orientation etc.) peuvent également modifier le sommeil de l’adolescent.

Les insomnies correspondent à un trouble d’installation ou de maintien du sommeil. Elles se traduisent par des difficultés d’endormissement de plus de 30 minutes ou par des réveils nocturnes ou des réveils précoces. Juliette, 12 ans, raconte « Je me couche à 20h30 mais je ne réussis à m’endormir que vers 23h et  le matin je suis toujours réveillée avant que le réveil sonne ».

Dans tous les cas, une prise en charge de ces troubles est nécessaire pour ne pas les laisser s’installer durablement.

Comment la  sophrologie peut-elle aider l’enfant ou l’adolescent à améliorer la qualité de son sommeil ?

Ecouter les premiers signes de fatigue (bâillement, paupières lourdes…) pour ne pas rater la période d’endormissement, veiller à maintenir une régularité dans l’horaire du coucher, limiter les écrans (télévision, tablette, jeux vidéo, téléphone portable) à partir d’une certaine heure, mettre en place un rituel rassurant chaque soir, éviter les excitants (sodas, thé) sont autant de conseils importants pour améliorer la qualité de l’endormissement et du sommeil de l’enfant et de l’adolescent.

Lorsque les troubles du sommeil s’installent et nuisent au bien-être de l’enfant ou de l’adolescent, un accompagnement par un sophrologue peut s’avérer également nécessaire. Les outils proposés par la sophrologie dans le cadre de l’accompagnement d’un enfant ou d’un adolescent souffrant de troubles du sommeil, visent à réduire le temps d’endormissement et à améliorer la qualité du sommeil.

Apprentissage d’exercices de respiration, travail sur les tensions musculaires et sur la mise en repos de l’activité intellectuelle, relaxation, visualisation d’un repos agréable et réparateur, autant d’éléments favorisant le bien-être et l’endormissement. Ces techniques pratiques et faciles d’apprentissage sont conçues pour être ensuite réalisées de façon autonome par l’enfant ou l’adolescent dans sa vie quotidienne. Un acquis pour la vie !

Comment se déroulent les séances de sophrologie pour enfants ou adolescents ?

L’enfant peut pratiquer la sophrologie à partir de 4 ou 5 ans (selon sa maturité). Plus l’enfant est jeune, plus les séances sont courtes (30 minutes environs).

Les séances peuvent être individuelles ou collectives. L’aspect ludique est au cœur des séances pour les enfants et les adolescents. Une séance débute par un moment d’échange, de partage puis l’enfant pratique des exercices de respiration, de relaxation, d’écoute du corps, d’imagination, d’éveil sous formes de jeux, de contes ou de mouvements. La séance se termine par un dialogue sous forme de discussion ou de dessin sur ce que l’enfant ou l’adolescent a ressenti pendant la séance.

Les bénéfices se font souvent sentir au bout de 3 ou 4 séances. « J’ai appris à respirer. Le soir dans mon lit, je laisse de côté ma journée au collège, je fais des exercices de respiration, je relâche tout mon corps et je m’endors beaucoup plus rapidement » explique Noé 14 ans.

 

Laura Caldironi

2017-06-13T12:37:36+00:00 08/07/2016|Sommeil|