Gérer les nausées de la grossesse grâce à la sophrologie

  • Comment soulager les nausées grossesse naturellement

Si vous êtes enceinte et à la recherche de remèdes naturels contre les nausées et les vomissements, voici quelques exercices de sophrologie très simples pour vous aider à gérer avec brio ces troubles de la maternité.

C’est particulièrement durant le premier semestre de la grossesse que les nausées et les vomissements font leur apparition. Durant cette période, la libération massive d’hormones entraîne des changements corporels et aiguisent les sens. D’après la sophrologue Catherine Aliotta, auteure du livre Sophrologie et périnatalité, 50 à 80% des femmes souffrent de nausées et vomissements durant ces trois premiers mois de grossesse. Mais, rassure-t-elle : « Ces manifestations ont tendance à s’estomper dès le quatrième mois » . Heureusement, la sophrologie se révèle particulièrement efficace pour soulager les femmes des symptômes de la grossesse.

Faire passer les nausées matinales

Et c’est dès le saut du lit, que les sensations nauséeuses peuvent surgir. Parfois, le fait de manger ou boire permet de calmer les envies de vomir. Mais avant cela, il est possible de réaliser un petit exercice de sophrologie anti nausée, tout en restant allongée dans son lit.

Fermez les yeux et concentrez-vous sur la sensation du corps posé sur le matelas, percevez vos appuis qui s’enfoncent doucement dans le lit. Puis, les mains placées au niveau des côtes, cherchez à ouvrir la cage thoracique très lentement à chaque inspiration. Percevez la fraîcheur de l’air au bord des narines, puis dans les voies respiratoires. Sentez la prendre place dans les poumons puis dans toute la zone thoracique. Laissez vos côtes s’ouvrir un peu plus à chaque respiration comme si votre corps cherchait à se libérer des sensations désagréables nichées autour de l’estomac et du diaphragme. Répétez l’exercice autant que souhaité.

Face aux odeurs, gérer les haut-le-coeur

Durant la grossesse, les sens semblent démultipliés, particulièrement au niveau du goût et de l’odorat. Pour le meilleur, mais aussi pour le pire. La moindre petite odeur désagréable peut vite devenir très inconfortable pour la femme enceinte. Même une odeur auparavant plaisante peut provoquer l’écœurement.

Pour contrer les odeurs difficilement supportables, rien de tel que de mettre son nez au repos. En position assise ou allongée, fermez les yeux, et inspirez comme dans une paille par la bouche. Percevez la fraîcheur au bord des lèvres et l’air qui roule sur votre langue et jusqu’à la trachée. Soufflez par le nez comme pour chasser l’odeur déplaisante. Faites-le plusieurs fois et lentement pour que le rythme cardiaque soit le plus calme possible.

N’hésitez pas à associer cet exercice d’une visualisation synonyme de légèreté et de fraîcheur. Imaginez par exemple votre corps flotter en étoile dans l’eau d’une piscine. Essayez de ressentir la sensation de l’eau sur votre peau et le bruit de ses cliquetis. Percevez un instant votre corps au repos, vos sens démultipliés uniquement pour votre bon plaisir.

2017-04-11T09:23:32+00:00 10/04/2017|Maternité|