May 29, 2017

Rien n’est plus agaçant que le bruit. Quand il vient de l’extérieur, il est relativement aisé d’en traiter sa source, à moins que celui-ci émane de voisins peu conciliants. Mais parfois, ce bruit parasite est produit à l’intérieur même de notre oreille. Ce son – qui ne provient donc pas de notre environnement direct – est un trouble lié à un dysfonctionnement du système nerveux auditif. Ce son a un nom : il s’agit d’un acouphène.

Au moment de la rédaction de cette nouvelle revue, l’auteur est copieusement dérangé par le bruit d’une tondeuse à gazon. Il sait malgré tout que cette pollution sonore qui contraint sa concentration cessera bientôt et qu’il doit donc prendre son mal en patience.

Paul, lui, vit depuis quelques jours avec un sifflement aigu dans l’oreille droite depuis qu’il est allé à ce concert d’un groupe anglais connu pour jouer avec les potards des amplis au maximum. Il savait que cette soirée mettrait ses oreilles à l’épreuve, pourtant il n’a pas jugé nécessaire de les protéger avec les bouchons proposés à l’entrée de la salle du concert.

Paul emporte désormais ce bruit stressant partout avec lui. Il doit même vivre avec la nuit. Ce qui l’empêche parfois de trouver le sommeil.

Mais les sons élevés ne sont pas les seuls causes de l’apparition des acouphènes. Des pathologies (certaines produiront un acouphène pulsatile), un traumatisme crânien et certains médicaments peuvent en générer.

20% des personnes atteintes par ces acouphènes les vivent comme un véritable handicap.

La vidéo ci-dessous vous permettra de mieux vous familiariser avec les acouphènes…

Traitements des acouphènes

Si l’acouphène est du à une tumeur ou une lésion vasculaire, alors il pourra être résorber par une intervention chirurgicale.
S’il s’agit d’un acouphène pulsatile (dans ce cas-là la personne perçoit dans son oreille les battements de son cœur) lié à une hypertension, alors un médicament pourra l’amoindrir ou le supprimer complètement.
Lorsque la cause n’est pas déterminée, l’individu pourra se tourner vers la sophrologie.

Si vous cherchez une prise en charge de votre trouble acouphènique, vous pouvez éventuellement vous rapprocher de France Acouphènes ou de l’Afrépa (Association française des équipes pluridisciplinaires en acouphénologie). Nous avions interviewé il y a quelques mois Géraldine Haegeli, sophrologue qui intervient dans le cadre de l’Afrépa.

Cette praticienne a également été consultée récemment sur ce sujet par le site Bonjour bien-être, dans le cadre de la Journée Nationale de l’Audition.  L’interview est ici.Pour clore cette revue entièrement consacrée aux acouphènes, voici un article de topsante.com intitulé Acouphènes : apprivoisez-les avec la sophrologie.

Autres articles sophrologie et acouphène :

Premier bilan des patients acouphéniques suivis par un sophrologue
Les acouphènes et la sophrologie sur France 5 (reportage tourné dans le cabinet de la sophrologue Catherine Aliotta)

Les commentaires sont fermés