Cancer du sein et “médecines complémentaires”

  • formation sophrologie nimes sophrologie a quoi ça sert

Le saviez-vous ? Entre 30% et 60% des patients atteints par un cancer ont recours à des médecines dites complémentaires. Près de la moitié d’entre eux n’en informent pas leur cancérologue. Ces informations statistiques sont livrées par la journaliste Brigitte Fanny-Cohen dans sa rubrique consacrée à la santé sur France Info et en préambule à une interview de l’oncologue Jean-Michel Vannetzel.

Les femmes soignées pour un cancer du sein ont souvent recours à des techniques de relaxation, dont la sophrologie.

L’oncologue explique, dans le podcast ci-dessous, les raisons pour lesquelles les malades se tournent vers ces méthodes alternatives.

Publicité
sophrologie et cancer

Lire également l’article en lien avec le programme.

2014-12-11T14:41:15+00:0021/06/2013|Cancer|
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. Pour en savoir plus, cliquez ici. Ok