Notre Temps – Ostéoporose
Un médicament une fois par an, c’est tout !Marie-Christine Colinon – Octobre 2008

En vieillissant, les os perdent en densité et leur structure interne se dégrade, ce qui les rend plus fragiles et sujets aux fractures. Depuis 1994, une nouvelle famille de médicaments – les biphosphonates – réussit à stopper ce processus. À condition de bien respecter leur mode d’emploi (les prendre loin des repas, avec un grand verre d’eau et ne pas s’allonger avant au moins 30 minutes) et de supporter les effets secondaires qu’ils entraînent parfois au début : troubles digestifs et, plus rares, douleurs dans les muscles, les articulations et les os.

[…]

• Sport sur ordonnance
Une activité physique régulière joue un rôle capital dans l’entretien de la masse osseuse et la prévention de l’ostéoporose. L’activité, à dose raisonnable bien sûr, est aussi vivement recommandée en cas d’arthrose ou d’arthrite, en dehors des poussées. En plus des exercices spécifiques indiqués par le kiné, des pratiques sans danger comme la marche, la natation, le vélo et le tai-chi sont une véritable « rééducation » de loisir qui entretient la mobilité et aide à conserver une bonne musculature, ce qui diminue la pression exercée sur les articulations et freine l’avancée de la maladie. Sans compter l’effet relaxant du sport.
La station thermale de Chaudes-Aigues (Cantal) allie aux soins sophrologie et marche nordique, une discipline consistant à marcher en propulsant le corps vers l’avant à l’aide de bâtons, ce qui soulage les jambes.