March 26, 2017

Même si le temps ne semble pas encore l’indiquer, l’été est là !

Et pour beaucoup s’annonce le temps des vacances.  Comme certains ne partent qu’une fois dans l’année, ce moment est attendu et précieux. D’autant plus qu’ à chaque coup de stress, de fatigue ou d’inattention, on entend nous dire ou on se dit à soi-même « qu’on aurait bien besoin de vacances ».

 

Mais à quoi servent-elles réellement?

A vivre différemment, tout simplement. D’une manière générale, on opte pour un mode de vie différent. On quitte son « chez soi » pour un endroit plus agréable comme le bord de mer, la campagne ou la montagne. On dort sous une tente, à la belle étoile, chez l’habitant, ou à l’hôtel. On prend plus le temps de cuisiner, faire ses courses. On s’offre des déjeuners ou dîners au restaurant, des glaces en terrasse. On paresse sur la plage. On trouve enfin le temps de lire. On partage plus de temps en famille ou avec des amis. On pratique son activité favorite. On visite et découvre de nouveaux endroits. Pendant un temps, on semble s’offrir davantage du temps à soi ou aux autres.

Bien sûr, cet inventaire à la Prévert n’est qu’une carte idyllique de ce que devraient être les vacances. Elles peuvent aussi être source de tensions, de stress, d’anxiété.

La préparation du départ, des valises, la peur de l’avion ou de la route, l’oubli d’un passeport, les enfants insupportables, les vols ou trains retardés ou annulés, les embouteillages, la déception en arrivant sur son lieu de villégiature, les plages bondées… peuvent être autant de facteurs susceptibles de perturber  ce moment qui, au départ, se voulait agréable.

 

Quelle philosophie adoptée pour en garantir leur succès ?

Et si cette année, l’option de vivre différemment était réellement l’une des résolutions estivales. Se dire qu’enfin on marque une pause avec le quotidien, et qu’on a le droit d’être serein, même si des tracas d’un autre ordre s’accumulent. Gérer le stress des vacances, c’est possible et relativement simple à mettre en place en se préparant au préalable. Des séances individuelles sur une thématique précise auprès d’un sophrologue ou même des séances de groupe peuvent apporter les outils nécessaires pour conserver son calme et installer la sérénité tant attendue pour toute la durée de ses vacances.

Partir contribue déjà au lâcher prise ou la prise de recul avec le quotidien. Mais près d’un français sur deux ne partira pas en vacances pour l’année 2016, d’après le dernier baromètre Ipsos-Europ Assistance.

 

Profiter alors de ce temps disponible pour marquer une pause et prendre tout simplement du temps pour soi.

Se concentrer à nouveau sur ses sensations, sa respiration. Redécouvrir son corps et les bénéfices qu’on en retire. Se soulager de toutes les tensions physiques et psychiques accumulées dans l’année. Souffler tout simplement, apprendre à avoir un regard neuf et positif sur sa propre vie. Les exercices de sophrologie, dans leur pluralité, offrent autant de façons de s’évader, prendre du recul et mettre de la distance avec le quotidien. Un minimum d’investissement « temps/ argent »  est à ce titre nécessaire pour recharger à nouveau ses batteries et être prêt à affronter à nouveau la rentrée.

Faites le test cette année et vous en tirerez probablement autant de bénéfices qu’une semaine sous le soleil ou au grand air ! L’intérêt serait même de poursuivre, une fois les vacances terminées, pour inscrire durablement les effets dans son quotidien. De quoi avoir l’impression de s’être installé aux Bahamas toute l’année !

Fxj

Les commentaires sont fermés