Cannes : comment la sophrologie pourrait aider Monica Bellucci à vaincre son stress ?

  • sophrologie et célébrités

Monica Bellucci sera la maîtresse de cérémonie du Festival de Cannes 2017, un rôle qu’elle avait déjà tenu en 2003 avec énormément de trac. La sophrologue Catherine Aliotta, directrice de l’Institut de Formation à la Sophrologie et auteure de nombreux livres, nous décrypte ce qui pourrait être fait pour aider la belle italienne à ouvrir avec sérénité cette 70e cérémonie.

Sophro Actu : La cérémonie d’ouverture du festival de Cannes s’ouvre demain et Monica Bellucci a avoué avoir ressenti beaucoup de trac en 2003 lorsqu’elle a tenu ce rôle, pensez-vous qu’elle dispose de suffisamment de temps pour se préparer à vivre avec sérénité ce moment ?

Catherine Aliotta : En général, on cherche à s’y prendre plutôt à l’avance sur ce genre d’événements surtout avec les peoples qui sont soumis à une grosse pression et sur lesquels se posent tous les regards. Le droit à l’erreur est assez limité et les célébrités redoutent particulièrement le buzz qui pourrait circuler à leur propos dans la presse et les réseaux sociaux. Cependant, il est tout à fait possible de s’exercer quelques jours à l’avance pour de la gestion du stress et de la préparation mentale. Le travail sera juste moins approfondi que s’il avait duré plusieurs séances.

Sophro Actu : Monica Bellucci a déclaré lors d’une conférence de presse qu’elle s’était demandé ce qu’elle faisait là en 2003 à Cannes, qu’elle espérait avoir moins peur cette fois et qu’elle aimait l’idée de vaincre son angoisse. Que lui conseillerez-vous comme exercice de sophrologie ?

Catherine Aliotta : Déjà ce qui est important de souligner c’est que l’actrice semble « partante » pour prendre le dessus sur l’angoisse. En sophrologie, il est important d’être investi dans les exercices afin d’obtenir les meilleurs résultats possibles. Maintenant, en ce qui concerne le souvenir plutôt mitigé de ce rôle de maîtresse de cérémonie, la sophrologie offre des exercices qui invitent à se détacher des ressentis désagréables liés à un souvenir négatif. Je pense que ce serait une bonne entrée en matière pour l’actrice.

Sophro Actu : Et que lui indiqueriez-vous pour vivre ce moment « avec plus de légèreté, de souplesse », pour reprendre ses propos ?

Catherine Aliotta : J’aurais sans doute consacré toute une séance sur cette partie en travaillant la posture, la gestuelle grâce à des exercices de relaxation dynamique. Cette sensation de légèreté on peut la retrouver dans des exercices de respiration en privilégiant la finesse du souffle et la souplesse du thorax qui s’ouvre et redescend lentement. Mais pour cette cérémonie, j’aurais particulièrement axé sur la démarche avec un exercice de marche virtuelle. Les yeux semi-ouverts, on y travaille l’équilibre, on prend conscience de la verticalité de sa colonne vertébrale, de l’ancrage de ses pieds dans le sol. C’est d’ailleurs un exercice que je recommanderais à toutes les actrices qui défilent sur le tapis rouge et qui doivent en plus gérer la robe et les chaussures à talon.

Sophro Actu : L’italienne qui a tenu à écrire elle-même son discours d’ouverture, souhaite éviter les fautes de Français, n’est-ce pas là encore une source de stress supplémentaire ?

Catherine Aliotta : De la même façon, cette étape se prépare et il est possible de réaliser un discours devant des milliers de spectateurs en étant relativement calme et posé. Le stress peut à l’inverse rendre le discours inaudible, car la gorge est serrée et la voix chevrotante. Pour ma part, je débuterais cette séance de sophrologie en travaillant la souplesse du corps et de la tête, je proposerais un exercice pour décontracter les traits du visage et décrisper la mâchoire, étape indispensable pour libérer la voix. Mais je recommanderais également un exercice qui vise à déverrouiller les épaules pour libèrer les tensions dans cette zone. Puis, je proposerais la respiration abdominale afin de faire retomber la pression discrètement avant et pendant le discours d’ouverture. Enfin, je ferais travailler la souplesse des bras et des mains, une zone du corps qui fait partie intégrante de la communication, surtout chez les Italiens (rires). Pour le reste, je pense que les spectateurs apprécieront l’accent chantant de l’actrice et pardonneront facilement ses fautes de Français, si faute il y a !

La rédaction de Sophro Actu remercie la sophrologue Catherine Aliotta pour avoir répondu à toutes nos questions.

2017-10-06T09:23:05+00:00 16/05/2017|A la Une, People|