L’empathie est la capacité de comprendre l’autre, de se mettre à sa place. L’épidémie de coronavirus et le confinement sont des occasions d’exercer cette empathie au quotidien ! 

La plupart d’entre nous n’ont jamais connu une crise comme celle-ci et nous avons peur. Soit pour nous-mêmes, soit pour nos proches, soit pour la planète ou l’humanité. Finalement, quel que soit notre âge ou notre état de santé, nous sommes tous touchés par cette pandémie.

En effet, celle-ci nous oblige à penser collectif et à nous mettre à la place de l’autre. À chaque fois que nous sortons, nous devons être attentifs non seulement pour nous-mêmes, mais aussi pour l’ensemble des personnes qui nous entourent.

C’est peut-être « juste une grippe » pour moi, mais qu’en est-il de mon voisin ? Et mon frère diabétique ? Et mon amie qui travaille à l’hôpital ? 

La pandémie de COVID-19 nous rappelle non seulement notre fragilité, mais aussi que nous devons veiller les uns sur les autres.

Les autorités sont unanimes : la pandémie ne sera éradiquée qu’avec la collaboration de chaque citoyen. Plus que jamais nous devons penser collectif.

Par ailleurs, pensons aussi à toutes les personnes qui traversent ce confinement seules. La technologie peut être une grande alliée pour contrer la solitude. N’hésitez pas à vous en servir pour discuter avec vos amis, famille. Ne gardez pas des pensées négatives pour vous, de même si vous vous sentez angoissé. D’ailleurs, n’hésitez pas à consulter certains professionnels tels que des psychologues ou sophrologues qui proposent des séances par visioconférence. 

Pensez également à prendre contact avec vos amis que vous ne voyez pas depuis longtemps, les cousins éloignés, vos grands-parents… Ce ne sont que quelques minutes pour vous qui peuvent faire toute la différence pour quelqu’un qui se sent seul !