Interview de la sophrologue Caroline Pomarede

  • sophrologue Caroline Pomarede

Quel a été votre parcours professionnel avant de devenir sophrologue ?

Je viens du monde de l’entreprise. Depuis l’âge de 20 ans en parallèle à une formation juridique et cadre en entreprise, j’expérimente différentes disciplines : le yoga, le théâtre, la méditation de la pleine conscience et la sophrologie. J’ai toujours été passionnée par le « développement personnel », toujours en recherche de compréhension, de « mieux aller » et, pour reprendre les termes de Natalia Caycedo, en quête de « bonheur vital ».

A quel moment de votre vie avez-vous croisé la sophrologie ?

J’ai commencé à faire de la sophrologie avec une sophrologue artiste de Capbreton, avec qui j’ai développé ma créativité et surtout ma capacité de vivre les situations différemment.

Puis à l’âge de 40 ans, j’ai réalisé à quel point ma vie professionnelle était loin de ma vie personnelle, je me sentais coupée en deux, d’une part le cadre marketing avec tous les travers de la vie en entreprise et de l’autre, la personne qui cherchait à s’améliorer et à se connecter à son être profond, à mieux comprendre le monde qui l’entoure et surtout, j’ai réalisé que le but de ma vie était d’accompagner les personnes.

Aidée par les événements, j’ai pu faire le grand saut et me lancer pleinement dans une profession qui touche, selon moi, à l’essentiel.

Comment vous êtes-vous formé à la sophrologie ?

J’ai eu la chance de pouvoir suivre les 3 cycles de formation du Master spécialiste de Sophrologie Caycedienne®, en Andorre avec le Dr Natalia Caycedo, fille du professeur Alfonso Caycedo  et avec le Dr Koen van Rangelrooij.

Cette formation est à la fois scientifique, spirituelle et  profondément humaine. Le cheminement des trois cycles a modifié la perception du monde qui m’entoure et de mon intériorité. Cette formation m’a permis d’aller à la rencontre de mon corps et de ma conscience, a donné du sens à mon quotidien et des valeurs à mon existence.

Si vous deviez donner une définition de la sophrologie, quelle serait la votre ?

Je suis très attachée à la définition du fondateur de cette méthode, le Professeur Caycedo : « La sophrologie est la science de la conscience qui permet l’harmonie du corps et de l’esprit. »

Grâce à un entraînement quotidien, nous portons un nouveau regard, une observation fine de ce qui se vit en nous, sur les situations que nous devons gérer, sur les personnes qui nous entourent et cette observation subtile et quotidienne nous permet de modifier notre présence et notre conscience et se sentir plus heureux, retrouver un sens à notre existence.

Avez-vous un domaine d’intervention particulier ?

J’interviens à la ligue contre le cancer à Bayonne chaque semaine, j’accompagne principalement des femmes. J’ai aussi la chance de pratiquer la sophrologie dans des lieux de rencontre et d’accompagnement (LRA) auprès de personnes bénéficiaires du RSA et dans mon cabinet à Bayonne.

Je reçois également des enfants avec qui j’allie la sophrologie, le théâtre et la créativité.

Avez-vous des projets autour de cette activité ?

J’ai beaucoup de projets ! Il y a énormément de domaines d’interventions pour la sophrologie. Je me laisse guider par mon cœur en ayant comme fil conducteur la qualité et le respect de mes valeurs.

Son blog  : http://sophrologuebayonneangletbiarritz.blogspot.com/

Toutes les interviews de sophrologues.

2014-11-04T17:41:46+00:00 15/12/2011|Métier|