La relaxation, outil d’éveil et de thérapie pour les enfants et les adolescents

  • relaxation sophro

Dans son rôle d’éveil, la relaxation concerne tous les enfants et les jeunes. Elle favorise la présence à soi-même, le calme, le contrôle de soi, la concentration, la connaissance de soi et la communication.

Dans sa fonction d’aide ou de thérapie, elle peut traiter les insomnies et les terreurs nocturnes, les tics, les bégaiements, l’agressivité, etc…

Etre bien dans sa peau

C’est une technique de connaissance de soi, qui passe par une expérience vécue et ressentie et une prise de conscience nommée. La relaxation favorise l’intégration des connaissances (au sens large). Elle intègre les quatre dimensions : physique, affective, intellectuelle, spirituelle.

Physiques : Sensations (chaleur, froideur, lourdeur, légèreté), souffle, latérali- sation, équilibre, limites du corps dans l’espace, vibration, de la voix etc…
Par exemple : “La relaxation m’a permis de retrouver l’équilibre en vélo” – Laurent 15 ans

Affective : C’est le domaine des sentiments et des émotions, la rencontre avec les peurs et les angoisses dans un contexte dédramatisant (l’état alpha), la connexion avec les richesses intérieures : joie, paix, calme.
Par exemple : “Après deux séances, j’ai osé dire à une copine de ne pas s’asseoir à côté de moi”. – Sophie 13 ans

Intellectuelle et mentale : La relaxation favorise la prise de recul, la capacité à élaborer, associer et développer la créativité, faire des choix.
Par exemple : “Je me concentre mieux tout en ayant le droit de rêver”. – Delphine 17 ans

Spirituelle : La relaxation tient compte de la personne dans son humanité, son être, son histoire individuelle et sa relation à l’univers
Par exemple : Isabelle accepte mieux le décès de sa mère car elle peut le situer dans le sens de leur histoire à chacune.

Donner un sens à sa vie

La relaxation évolutive permet à chacun d’évoluer dans les meilleures conditions. Elle n’a pas comme objectif de rendre l’enfant ou l’adolescent plus calme et silencieux (lui apprendre à se tenir tranquille), mais de lui permettre d’être plus présent à ce qui se passe en lui et connaissant ses besoins, de développer ses capacités de choix.

Plus précisément, la relaxation vise à :

  • apprendre à se concentrer,
  • connaître l’état alpha et savoir l’utiliser,
  • sentir son corps dans une approche différente du sport ou de la maladie
  • affronter les situations de crise et les difficultés plus sereinement
  • oser être soi-même.

Plus concrètement, l’enfant ou l’adolescent formule sa demande ainsi : “je viens faire de la relaxation : pour mieux dormir, ou ne plus avoir peur aux examens, ou encore pour oser parler devant les autres, me désangoisser par rapport à des conflits familiaux, pour me calmer, être mieux dans mes jeans”.
Il se réapproprie son corps comme une réalité vivante et non comme un objet encombrant ou source de maux. Il s’évalue avec ses propres critères et restructure son image de lui. Ceci est particulièrement vrai pour l’adolescent auquel la Relaxation Évolutive apporte des réponses au cours de sa recherche d’identité.
Face à “l’explosion pubertaire”, elle offre des repères, un contenant, des axes et des racines (travail sur l’enracinement).
Les jeunes investissent beaucoup l’expérimentation. La Relaxation Évolutive offre des espaces d’expériences intérieurs aussi fortes et moins dangereuses que la drogue, l’alcool ou la vitesse.
Si Schulz parle de relaxation comme un moyen de “déconnexion” par rapport à l’extérieur, je la qualifierai également de moyen de “reconnection” avec soi-même, avec l’intérieur, puis les autres.

Une approche ludique

Les moyens utilisés (relaxation en état alpha, postures corporelles, respiration, approche sensorielle et graphique, massage) sont les mêmes que pour les adultes. Seul le vocabulaire est spécifique ainsi que la forme plus ou moins ludique selon l’âge. Bien sûr, la dimension ludique s’adapte à tous mais il faut parfois, avec les adolescents, “faire sérieux”.

Un chemin vers l’autonomie

Par la relaxation évolutive, l’enfant et l’adolescent acquièrent la capacité à se donner du bien-être, à mieux gérer se sensibilité, à transformer les situations difficiles, à développer sa confiance et son potentiel créatif.
Devenant capable de mieux vivre les séparations de toutes sortes, il chemine vers l’autonomie. Avec la relaxation, chacun peut reprendre son propre pouvoir.
La relaxation évolutive facilite le changement, et, en se transformant ou transforme le monde.

Auteur : Geneviève MANENT, Sophrologue.

2017-07-20T15:53:30+00:00 16/10/2013|Ados|