Tout d’abord une brève du parisien.fr qui informe ses lecteurs de la présence de plus en plus prégnante des médecines alternatives dans les milieux hospitaliers.

C’est le cas au CHU Robert Debré qui teste actuellement plusieurs disciplines complémentaires aux traitements de la médecine traditionnelle.

Le court article rappelle que le développement de ces médecines fait partie intégrante du Plan Stratégique de l’Assistance Public (article 2.1.3.3 – page 41 du plan que vous pourrez consulter en ligne).
Fringales et sophrologie