De plus en plus de parents utilisent l’éducation positive pour élever leurs enfants. Mais cela n’est parfois pas facile à appliquer tous les jours en raison du stress et du changement dans les habitudes d’éducation que cela apporte chez les parents. Pour pratiquer l’éducation positive sans se mettre trop de pression, la sophrologie est là pour vous aider.  

Qu’est-ce-que l’éducation positive ?

Utilisée par de plus en plus de parents, l’éducation positive1 est une manière d’élever son enfant dans la bienveillance, l’écoute et la confiance. Ce type d’éducation se base sur la non-violence (physique et verbale).  L’objectif de l’éducation positive est d’écouter les besoins de l’enfant qui sont centrés sur la sécurité et la découverte. En effet, un enfant est sans cesse à la recherche de nouvelles choses. Tout en découvrant le monde, l’enfant a aussi besoin de se sentir entouré et protégé par ses parents.

Pour certains, l’éducation positive repose sur le fait de ne jamais dire non à son enfant. Pourtant, le psychothérapeute, Didier Pleux, conseille de dire « non » afin de poser des limites et lui apprendre « le sens de l’effort »2. Le fait de mettre des limites permettra à l’enfant de comprendre « qu’il n’est pas tout seul, qu’il y a des contraintes ». Ainsi, il se développera en prenant en considération le besoin des autres.

Publicité
spécialisation enfance sophrologie

L’éducation positive, une source de stress pour certains parents

Il est parfois compliqué pour certains parents d’appliquer à la lettre l’éducation positive. En effet, malgré le bon côté de cette éducation, elle peut avoir des aspects négatifs pour les parents. Comme l’explique Héloïse Lhérété3, auteure et journaliste, le terme « positif » est plutôt ambigu. L’exigence de cette éducation peut amener à une certaine pression sur les parents en augmentant leur « charge mentale4 […] avec des effets contreproductifs ».

L’objectif est de veiller à l’épanouissement de l’enfant. Il est donc important de rappeler que l’éducation peut s’appliquer de différentes manières : chaque famille élève son enfant à sa manière. Afin d’appliquer et d’adapter l’éducation positive à sa propre éducation, la sophrologie s’avère être d’un grand soutien.

La sophrologie : un outil pour tous les parents

L’éducation d’un enfant n’est pas facile et beaucoup de parents se mettent une grosse pression sur les épaules pour que leur éducation soit « parfaite ». Mais pour aider à relativiser et à éradiquer cette pression, la sophrologie a toutes les cartes en main ! En effet, elle peut être un très bon moyen pour les parents d’être accompagnés dans l’éducation positive de leur enfant. Pour cela, le sophrologue accompagnera les parents dans le relâchement de la pression. Des exercices de respiration mais aussi de relaxation pourront ainsi aider à atténuer le stress. En effet, éduquer un enfant n’est pas chose aisée : faire attention à sa sécurité, à son bien-être et parfois à ce qu’il ne fasse pas trop de bêtises. Le métier de parent demande parfois un grand self-control !

Alors, lorsque les parents veulent changer leurs habitudes et adopter l’éducation positive, cela peut rajouter davantage de stress. Cet accompagnement permettra alors aux parents de se sentir soutenus dans leur démarche d’éducation positive. Il pourra aussi les aider en leur donnant des outils afin d’appliquer la sophrologie dans leur éducation positive. Ces outils pourront alors aider les parents à appliquer l’éducation positive plus facilement et avec moins de stress. Alors plus besoin de se mettre la pression au sujet de l’éducation positive, la sophrologie est là pour vous aider.

En savoir plus