Interview de la sophrologue Félicia Horn Le Toux

  • se former en sophrologie quesque la sophrologie


Quel fut votre parcours professionnel avant de devenir Sophrologue ?

J’ai passé quelques années en Inde et en Indonésie pour mes études d’Histoire de l’Art & Littérature Normative Sanskrit, où j’ai occupé plusieurs postes en tant que responsable de la conservation, restauration des collections et des biens culturels des musées. Au cours de mon parcours, j’ai particulièrement apprécié mes missions de conseil et tous les aspects de communication et d’écoute active.
Mon vif intérêt durant ces années, pour une rencontre des hommes et des femmes qui vivent et font vivre la richesse de chacun, m’ont apportés une bonne connaissance et une analyse pertinente de la vie.

A quelle occasion de votre vie avez-vous découvert la sophrologie ?

La pratique régulière du kundalini yoga m’a amené vers un éclairage nouveau dans ma vie et des changements immenses dans mes anciens modes de pensées et de fonctionnements. Je cherche toujours à me nourrir de nombreuses autres introspections et expériences ; de ce fait, j’ai été immédiatement séduite par la sophrologie.

Comment vous êtes-vous formée à la sophrologie ?

J’ai été formée au Centre d’Études et d’Application de la Sophrologie – CEAS de Paris, sous la direction du Dr. Luc Audoin. La méthode de cette école est facilement applicable à tous et permet une grande liberté, par une approche centrée sur le vécu, sur le corps et le non-jugement.

Allez-vous associer votre expérience en diététique à votre pratique de la sophrologie ?

Ayant suivi une formation en diététique et équilibre alimentaire en 2010, et étant passionnée par cette approche différente en sophrologie pour accompagner et aider à renouer avec la réalité du corps. J’aimerai mettre en place en plus des séances de sophrologie classiques, des ateliers pour les jeunes adultes en surpoids en identifiant les vraies motivations, avec un travail important sur le comportement alimentaire, pour pouvoir déterminer des protocoles cohérents et progressifs.

Comment conduisez-vous une séance de sophrologie avec une personne qui a un problème de surpoids ?

Le principal objectif des séances est d’écouter ses sensations et d’essayer de réinvestir agréablement son corps, en utilisant sa respiration comme véhicule. La sophrologie permet de retrouver un plaisir corporel oublié, de réapprendre à maîtriser son corps en surpoids souvent rejeté, de renouer avec des activités collectives et ludiques et donc de sortir de son isolement social.

Les exercices de la relaxation dynamiques procurent des effets immédiatement ressentis : détente, bien-être, sentiment de reconnaissance de soi par soi-même et par l’entourage, prise de conscience de ses capacités oubliées, ouverture sociale, d’amélioration respiratoire retrouvée.

Quel conseil donneriez-vous pour éviter le grignotage ?

Le grignotage favorisé par des repas souvent insuffisants est fatal sur la balance. Que vous soignez sucré ou salé, les aliments consommés sont trop riches en lipides et en glucides (saccharose malheureusement). Le cercle vicieux s’installe donc pas d’appétit aux repas qui dévient bâclé, puis 2h après (même avant), par une prise alimentaire sucrée ou salée. Et sans réellement s’en rendre compte, la consommation de calories explose. Il convient alors de rééquilibrer les repas et instaurer des collations pour retrouver une alimentation adéquate.

Quels sont vos autres domaines d’intervention ?

Je propose différents ateliers thématiques par petit groupe de 6 à 8 personnes maximum. Ces petits groupes permettent un suivi plus personnalisé et un aspect plus humain, selon moi, que dans des groupes plus importants. Le programme des séances est progressif avec des exercices, des techniques et des intentions précises suivant la thématique de l’atelier. Les différents thèmes d’ateliers proposés sont la gestion de stress, l’estime de soi et un atelier sur les sens.

Par le ressourcement qu’elle apporte, la sophrologie permet de rentrer en contact avec son espace intérieur, empli de richesses et de ressources que tout à chacun a à l’intérieur de lui-même et qui va permettre justement de créer de nouvelles règles de vie en parfaite adéquation avec sa nature profonde de manière à faire face sereinement au quotidien.

Lors de mes pratiques, je mets en adhérence mon expérience relationnelle, humaine, de pédagogue et mon sens de l’écoute, avec une maîtrise de différentes techniques de Sophrologie et de relaxation, simples et efficaces.

Le site internet de la sophrologue.

2017-06-13T17:30:23+00:00 26/10/2012|Métier, Vidéos|