Interview de la sophrologue Marie Lachenal

  • cours de sophrologie hainaut sophrologue praticien


Marie Lachenal
est sophrologue à Lyon. Elle témoigne sur son parcours et son activité pour Sophro-Actu.

Quel a été votre parcours professionnel avant de devenir sophrologue ?

J’ai commencé par des études de droit, au cours desquelles j’ai pratiqué la sophrologie. Cette discipline m’a alors beaucoup apportée tout au long de mon parcours de vie. C’est pour cela que j’ai souhaité en faire ma profession, afin d’en transmettre tous les bienfaits. En parallèle j’ai donné des cours de soutien scolaire pendant une dizaine d’années qui se transforment maintenant en coaching scolaire. A la suite de ma formation de sophrologie, j’ai travaillé dans un collège en tant qu’assistante d’éducation auprès de la SEGPA (section d’éducation générale professionnelle adaptée) et en tant que sophrologue. J’ai donc pu mettre en place des ateliers de sophrologie pour les élèves et le personnel.

A quel moment de votre vie avez-vous croisé la sophrologie ?

J’ai connu la sophrologie par une amie, au début de mes études, un peu par hasard d’ailleurs. Elle allait à un cours de sophrologie et je m’y suis intéressée. Elle m’a donc proposée de venir essayer. Etant ouverte d’esprit, j’ai tenté l’expérience. J’ai ensuite continué pendant 5 ans. Il s’agissait d’un cours collectif mis en place par l’université. La découverte de la sophrologie m’a été d’une grande ressource.

Comment vous êtes-vous formée à la sophrologie ?

J’ai recherché les différentes écoles qui se trouvaient à Lyon et j’ai choisi celle qui paraissait au mieux me correspondre. J’ai rencontré la directrice de l’IPEES afin de connaître sa manière de pratiquer et d’enseigner la sophrologie avant de m’inscrire.

Si vous deviez donner une définition de la sophrologie, quelle serait la vôtre ?

La sophrologie est un outil puissant permettant de se connaître davantage en renforçant la confiance et l’estime de soi, mais aussi sa propre capacité à trouver en soi les ressources nécessaires pour mieux faire face aux événements de vie.

Avez-vous un domaine d’intervention particulier ?

De part l’expérience, je suis plus particulièrement intervenue auprès d’adolescents et également auprès d’adulte dans le cadre de la gestion du stress, des conflits et de la pression. Cependant, je reçois toute tranche d’âge à mon cabinet. Je pratique la sophrologie tant en individuelle qu’en collectif.

Avez-vous des projets autour de cette activité ?

Oui, de nombreux projets. Et heureusement, il reste beaucoup à faire dans une multitude de domaines différents, il serait dommage de se limiter. Cependant, je progresse petit à petit car je suis toujours soucieuse de, bien faire les choses. Je suis en train de développer un atelier sophrologie pour les lycéens et étudiants, la pression des examens étant de plus en plus forte. Je l’envisage aussi pour les compétiteurs sportifs.  Je souhaite également intervenir en entreprise auprès des salariés afin de les aider à mieux gérer le stress ambiant et la pression professionnelle. A plus court terme, il est question de mettre en place à la rentrée un projet de sophrologie pour les élèves de SEGPA en difficultés afin de les soutenir et de les encadrer au mieux.

2015-07-09T14:36:25+00:00 03/08/2012|Métier|