La sophrologie pendant la grossesse c’est bien connu. Mais saviez-vous que la sophrologie peut aussi vous aider après la naissance de bébé ? 

La sophrologue Catherine Aliotta nous donne 3 exemples d’accompagnements pour les jeunes mamans.

La sophrologie pour se reconnecter à soi

Souvent, les jeunes mères se sentent débordées et peuvent aller même jusqu’à une espèce de crise identitaire : « Qui suis-je, à part être mère ?». La sophrologie peut lui permettre de se reconnecter avec ses valeurs passées, ce qui a motivé la femme à avoir un enfant au travers d’exercices la ramenant dans l’enfance : que voulait dire pour elle être maman lorsqu’elle n’était qu’une petite fille, qu’elle jouait à la poupée ? Et, aujourd’hui, qu’est-ce que ce nouveau statut veut dire, que va-t-elle transmettre à son enfant ?

Publicité
sophrologie et grossesse

La sophrologie pour se rassurer

La sophrologie peut aussi permettre aux mamans de se sécuriser, de se rassurer par rapport à leurs compétences, gagner en confiance en soi. 

Quand l’instinct maternel ne vient pas 

Si la difficulté de créer un lien mère-enfant perdure quelques semaines après la naissance, la sophrologie peut, à travers des projections de situation (on donne le repas, le bain, on se promène avec la poussette…), aider à développer des liens d’attachement.
Mais, si au bout d’un mois, le problème perdure, il est alors conseillé de consulter.

Et vous, avez-vous déjà pratiqué la sophrologie ? Racontez-nous votre expérience dans les commentaires ou bien sur notre page Facebook !