Myriam Idani, du monde de l’immobilier au métier de sophrologue

Anciennement dans l’immobilier, Myriam Idani a quitté ce milieu pour devenir sophrologue afin d’aider à améliorer le quotidien de ses clients. Découvrez le portrait de cette sophrologue, qui a toujours eu à cœur son métier passionnant.

Du monde de l’immobilier à sophrologue

Pendant 10 ans, Myriam Idani1 a travaillé au sein d’une petite entreprise familiale dans l’immobilier, avant de changer de vie en devenant sophrologue. « Mon parcours m’a menée vers cette pratique, d’un point de vue personnel d’abord et ensuite, cela a fait l’objet d’un travail de découverte et de recherches ». En effet, avant de se lancer, Myriam a d’abord pratiquer la sophrologie en tant que cliente. Alors, de nombreuses interrogations sont apparues et l’ont encouragée à s’informer sur ce métier passionnant. Formée à l’Institut de Formation à la Sophrologie2, à Paris, elle a pu se reconvertir et devenir une sophrologue professionnelle.

L’expérience acquise en entreprise lui a permis de comprendre et d’accompagner les personnes dans le milieu professionnel. À partir de 2019, elle est donc intervenue au sein de plusieurs entreprises afin d’améliorer le bien-être au travail (qualité de vie, régulation du stress, troubles musculo-squelettiques, etc.).

En devenant sophrologue, son objectif était de pouvoir accompagner ses clients à « enlever les barrières » qui les bloquaient au quotidien. Cette vision, Myriam, ne l’a jamais perdue, même à l’arrivée de la pandémie du Covid-19.

Sophrologue, un métier de cœur

Malgré les différentes tempêtes qu’elle a connues, Myriam Idani a toujours gardé une place importante pour la sophrologie. Avant l’arrivée du bouleversement lié au Covid-19, elle faisait partie d’un collectif de sophrologues où elle participait à différents ateliers en lien avec la communication. Elle y a fait la rencontre d’autres personnes partageant sa passion pour le monde du bien-être.

Ainsi, elle s’est installée dans un cabinet partagé avec trois autres praticiens. Malheureusement, la cohabitation s’est brutalement terminée à l’arrivée de cette crise sanitaire. Après de nombreuses péripéties, le mois d’octobre 2021 marqua ainsi la fermeture définitive du cabinet partagé.

Durant les années qui ont suivi, Myriam n’a jamais abandonné la sophrologie. Malgré ses différentes activités en parallèle, son métier de sophrologue est toujours resté au cœur de ses préoccupations. Aujourd’hui, Myriam Idani a retrouvé une place dans un cabinet pluridisciplinaire où elle propose des séances de sophrologie.

Par le passé, le thème de ses séances était principalement orienté vers le développement personnel et la préparation mentale. Aujourd’hui, Myriam tend vers une « sensibilisation des enfants » et un travail d’approche ludique de la sophrologie, afin de faire découvrir la sophrologie aux plus jeunes.

Une sophrologue luttant contre l’anxiété

Aujourd’hui, Myriam Idani propose des séances de sophrologie principalement axées sur l’amélioration du quotidien, la gestion émotionnelle et l’anxiété. De plus, elle travaille notamment avec un public jeune : adolescents et jeunes adultes. Cette opportunité s’étant proposée à elle, elle accompagne ses clients pour les aider à gérer leurs émotions, à faire face à l’isolement ou encore aux angoisses liées à leur avenir.

Lors de ses séances, Myriam Idani propose d’abord une découverte de la sophrologie. Insistant sur l’importance de la respiration et sur le relâchement musculaire, elle présente aussi les différents moyens utilisés. Après un temps d’échange entre elle et son client, un cadre est posé en fonction de la problématique, afin d’orienter au mieux ses séances.

Essentiellement axées sur l’anxiété, les séances de Myriam Idani sont toujours composées d’un temps d’échange, suivi d’une mise en pratique basée sur des exercices de relaxation dynamique3 et de visualisation. Ainsi, elle donnera les outils nécessaires à ses clients pour les aider à gérer leur anxiété à tout moment. Enfin, chaque séance de sophrologie sera clôturée par un dernier temps d’échange permettant de faire un bilan.

Pour Myriam Idani, la sophrologie est une « interaction », un partage et lui donne la possibilité d’accompagner ses clients dans les bons, comme dans les mauvais moments du quotidien.

Envie d'en lire plus ?