Sophrologie et acouphènes

En raison de troubles auditifs ou de vieillissement de l’oreille, une personne est amenée à vivre avec des acouphènes. Cette gêne auditive se manifeste effectivement par des bourdonnements, des chuintements ou encore des sifflements qui peuvent être temporaires ou occasionnels selon l’individu.

Les causes de l’acouphène sont multiples d’autant plus qu’il peut survenir à tout moment chez l’individu. Comme il est encore impossible de le guérir entièrement, les effets qui en découlent peuvent toutefois être gérés et maîtrisés. Grâce à la sophrologie, il est alors plus facile de vivre avec les bruits qui envahissent vos oreilles. D’autant plus que cette méthode relève de simples exercices pratiques mais efficaces.

Les manifestations de l’acouphène

L’acouphène est fréquent chez les personnes qui sont continuellement en relation directe avec les bruits forts, entraînant ainsi un traumatisme acoustique. Cette sensation auditive se manifeste également en raison de l’âge. Un vieillissement de l’oreille suscite effectivement une diminution des fonctions de celui-ci, allant jusqu’à détériorer totalement le sens de l’ouïe. Une pathologie du système auditif, une maladie telle que l’hypertension artérielle ou encore la prise de médicaments ototoxiques peuvent être à l’origine des acouphènes.

Par ailleurs, la gêne engendrée par les acouphènes peut entraîner chez un individu de l’anxiété et du stress. Comme l’ouïe est essentielle dans la vie de tous les jours, il est impossible pour une personne atteinte de cette maladie de mener à bien toute tâche qui lui incombe. Elle est amenée à vivre dans une incompréhension et une déstabilisation face à diverses situations.

Un manque de concentration peut également se faire sentir chez une personne vivant avec les acouphènes. Perdu dans ses propres pensées à essayer de comprendre ce qui se passe autour d’elle, il lui et difficile d’appréhender et de profiter du monde extérieur. Elle peut également perdre confiance en elle du fait de son incapacité à assimiler ce qu’on lui dit ou ce qu’elle devrait entendre.

Supporter les acouphènes grâce à la sophrologie

Déterminer les causes de l’acouphène est la première étape à ne pas négliger avant d’avoir recours à des traitements spécifiques. Il appartient aux médecins et aux ORL d’évaluer et de faire un diagnostic du patient pour adapter les soins adéquats. Le degré de la maladie peut en effet varier chez un individu à un autre.

Avoir recours à l’expertise d’un sophrologue est ensuite l’une des options qui s’offrent au patient pour l’aider à vivre avec sa maladie. L’important est d’essayer de gérer les effets qui en découlent et de le maîtriser afin qu’elle ne puisse plus gêner la vie quotidienne de l’individu. La sophrologie vise à faire travailler son corps et son mental pour parvenir à se sentir bien, et ce, par ses propres moyens. Les pratiques sophrologiques permettront au patient de défocaliser leur stress lié  à la maladie et de pouvoir se détendre pour éloigner et effacer tout bruit gênant. Ainsi, il lui est plus facile d’accepter sa maladie et de vivre avec sans trop de contraintes. Maîtriser l’intensité des sensations sonores est aussi possible au fur et à mesure de l’évolution des pratiques. Toutefois, il reste impératif de souligner que la sophrologie peut apporter une amélioration, certes, mais ne peut en rien mettre un terme au phénomène. La personne s’y habitue simplement davantage.

 

Pour aller plus loin : Sophrologie et acouphènes, par Catherine Aliotta, Ed. Dunod InterEditions.

2017-10-06T15:03:40+00:00 30/11/2015|Acouphènes|