Comme l’explique la sophrologue Catherine Aliotta1, lorsque le corps commence à somnoler « c’est qu’il vous appelle à vous détendre ». En effet, quand le corps montre qu’il est temps de faire une pause, le mieux est de l’écouter en faisant une sieste. Faire une petite sieste réparatrice n’a jamais été aussi simple grâce à la sophrologie !

Les bienfaits de la sieste

Il est bon de le rappeler, la fatigue a un impact sur le corps et l’esprit. En effet, le manque de sommeil peut avoir des effets indésirables sur l’humeur, la mémoire ou encore la vision. Lorsqu’ils ont besoin de repos, les yeux se fatiguent plus vite tout au long de la journée et la vision finit par se troubler. Le cerveau, quant à lui, a besoin de repos pour « classer les souvenirs ». De fait, s’il n’a pas assez de sommeil, il lui est plus difficile de retenir les informations, ainsi l’esprit dans sa globalité sera impacté.

La difficulté de se concentrer et la vision floue peuvent influencer l’humeur et rendre une personne plus irritable. Mais cela n’est qu’un petit florilège de l’impact de la fatigue2 sur le corps et l’esprit. En effet, le manque de sommeil a une influence sur la prise de poids. En plus de perturber l’appétit, le fait de moins dormir empêche le corps d’éliminer toutes les toxines présentes pendant le repos. En s’accumulant dans le corps, les toxines vont jouer sur la prise de poids, alors quand les nuits sont trop courtes, la sieste semble être l’unique solution.

Publicité
sophrologie et sommeil

Qu’est-ce qu’une bonne sieste ?

Souvent l’après-midi, juste après le repas, la fatigue pointe le bout de son nez. En effet, le corps est en pleine digestion et concentre toute son énergie dans cette tâche. De fait, le corps n’a plus assez de force pour se concentrer sur autre chose. Le premier réflexe est de prendre un café mais le mieux reste de faire une petite sieste.

Que ce soit des heures de sommeil à récupérer ou pour refaire le plein d’énergie, la sieste est toujours bénéfique. Cependant, il ne faut pas faire n’importe quelle sieste3, il faut en effet l’adapter en fonction du besoin. Pour un simple petit boost au travail, une sieste de 20 minutes suffit. Par contre, si le corps manque de plusieurs heures de sommeil et que le temps n’est pas compté, il est alors conseillé d’aller jusqu’à une heure et demi. Mais sinon comment faire une sieste à la fois rapide et efficace ?

Une sieste réparatrice grâce à la sophrologie

Il n’y a pas de secret, pour une sieste réparatrice, il faut être au calme et détendu. Facile à dire mais compliqué à appliquer sans l’aide de la sophrologie. En effet, c’est un outil indiscutable4 pour un meilleur accompagnement au sommeil. Grâce à un accompagnement sophrologique, vous pourrez apprendre plusieurs techniques pour vous reposer. Le sophrologue propose alors un panel d’outils très utiles pour apprendre à relâcher les tensions et ralentir le rythme cardiaque. Tout cela est en effet très important pour se détendre et donc s’endormir et se reposer tranquillement.

En relâchant les tensions et en diminuant le rythme cardiaque, le corps se détend et donc rentre plus facilement dans la première phase de sommeil : celle de l’endormissement. Selon la sophrologue Catherine Aliotta, la détente est en effet primordiale car elle permet « de se déconnecter » et ainsi amène à un endormissement plus rapide et plus qualitatif. Catherine Aliotta partage d’ailleurs plusieurs exercices à appliquer soi-même5 pour se détendre, qu’il soit l’heure de la sieste ou non. Avec un accompagnement et des outils sophrologiques il sera alors plus simple de vous préparer au mieux pour vous reposer « en un temps-record ».

En savoir plus