Au mois de janvier dernier, la tenniswoman Danielle Collins a remporté la demi-finale de l’Open d’Australie. Une véritable victoire pour la sportive, opérée l’année dernière à cause de son endométriose. En effet, allier sport et endométriose peut paraître impossible. C’est dans ce type de cas que la sophrologie peut aider.

Endométriose, des douleurs insurmontables

Le 27 janvier dernier marquait une grande victoire pour la tenniswoman, Danielle Collins, qui remporta la demi-finale de l’Open d’Australie. Une victoire d’autant plus marquante sachant, que l’an dernier, la sportive avait dû arrêter sa carrière pour se faire opérer. Souffrant d’endométriose, les douleurs insoutenables qu’endurait la jeune femme rendaient ses entraînements et ses matchs impossibles à vivre. L’endométriose1 est une maladie gynécologique touchant environ 2.5 millions de françaises. La plupart du temps, elle se caractérise par d’importantes douleurs au quotidien, pouvant rendre impossible toute activité. De plus, certaines personnes atteintes d’endométriose peuvent aussi être infertiles2 à cause « du liquide péritonéal qui perturbe la rencontre entre l’ovocyte et le spermatozoïde ». De fait, les chances d’une grossesse menée à terme sont plus minces.

Sport et endométriose : un combat athlétique

Pour de nombreuses femmes, il est parfois impossible de faire une quelconque activité, encore faire du sport, quand elles souffrent d’endométriose. En effet, les douleurs liées à cette maladie accompagnent ces personnes quotidiennement. Il leur est parfois impossible de sortir du lit : règles très douloureuses, brûlures urinaires ou encore problèmes digestifs, la liste des symptômes3 est longue. « Quand vous avez ce genre de douleur plusieurs semaines par mois, vous ne pouvez pas vous mettre en situation d’être performante constamment », explique Danielle Collins. Aujourd’hui, il existe quelques solutions pour supporter cette maladie. Comme Danielle Collins, il est possible d’avoir recours à la chirurgie, mais la sophrologie peut aussi être une solution.

Publicité
spécialisation sport sophrologie

La sophrologie, un atout pour allier sport et endométriose

Accompagnées par un sophrologue, les femmes souffrant d’endométriose apprennent différentes techniques pour gérer leurs douleurs. Le sophrologue peut effectivement proposer différents exercices de relaxation dynamique4 qui aident à se réapproprier son corps. De plus, les douleurs liées à l’endométriose peuvent être une sorte de cercle vicieux car elles provoquent « une montée d’adrénaline »5, engendrant du stress et donc davantage de douleurs. En effet, lorsqu’une personne stresse, elle a tendance à se contracter, ce qui favorise les crampes et les douleurs. Les séances de sophrologie pourront alors aider à gérer ce stress. Grâce à l’accompagnement sophrologique, il est donc possible d’apprendre à se détendre et ainsi gérer ses douleurs liées à l’endométriose.

En savoir plus