La sensation d’être cloué au lit, sans pouvoir bouger ni parler, c’est ce que peut ressentir une personne souffrant de paralysie du sommeil. Cette sensation traumatisante au réveil est tout à fait normale mais, grâce à la sophrologie, il est possible de calmer ses angoisses liées à cette paralysie du sommeil.

La paralysie du sommeil et son fonctionnement

Plus de 7% de la population a déjà souffert de ce trouble du sommeil. Mais en quoi cela consiste ? Les personnes ayant vécu une paralysie du sommeil décrivent ce phénomène comme une expérience angoissante. En plein milieu de la nuit, elles se sont réveillées dans l’incapacité de bouger et de parler pendant un court instant. En effet, une personne souffrant de ce trouble est complètement paralysée et ne peut donc ni bouger ni parler. Cette incapacité à disposer de son corps est une expérience très angoissante. Si cela vous est déjà arrivé, pas de panique, cela n’en reste pas moins normal, c’est simplement votre cerveau qui vous joue des tours. En effet, même si le corps est au repos durant la nuit, le cerveau, quant à lui, est actif. Il profite justement des différentes phases de sommeil1 pour se régénérer. Durant la première phase, celle de l’endormissement, le corps va se déconnecter. Il va ensuite rentrer dans la deuxième phase, celle du sommeil léger où le cerveau pourra enregistrer les informations de la journée passée. Le corps rentrera ensuite dans les phases de sommeil profond et de sommeil paradoxal qui permettront un « ménage physiologique et une régénération du système nerveux ».

Les causes de la paralysie du sommeil

En effet, même si personne ne souhaite vivre cette expérience, elle n’en reste pas moins bénigne. Lorsque le corps a atteint la phase de sommeil profond, le cerveau décide d’entrer en atonie2. C’est-à-dire que le cerveau éteint toutes ses connexions avec les muscles du corps. Pourquoi ? Tout simplement pour éviter que le corps reproduise les mouvements dont la partie inconsciente du cerveau rêve. Cette part inconsciente va donc rêver pendant que la partie consciente va contrôler et immobiliser le corps. Cependant, il arrive qu’une personne se réveille alors qu’elle est en pleine phase de sommeil profond. Cette personne n’ayant pas eu le temps de passer par toutes les phases de réveil, l’atonie met un peu plus de temps à se dissiper, ce qui engendre une paralysie du sommeil3. La personne est réveillée et consciente mais ne peut pas encore bouger. Bien que ce phénomène soit tout à fait normal, cela peut engendrer une certaine anxiété. De fait, la personne qui vient de vivre cette expérience risque d’avoir peur que cela se reproduise, ce qui ne risque pas d’améliorer la situation, au contraire. En effet, l’anxiété favorise les risques d’une paralysie du sommeil, alors comment sortir de ce cercle vicieux ? Grâce à la sophrologie !

Empêcher la paralysie du sommeil grâce à la sophrologie

Il est parfois difficile d’anticiper une paralysie du sommeil, ce qui peut rendre la situation angoissante. Cependant certains facteurs favorisent son apparition, tels que des horaires de sommeil irréguliers, le stress ou encore le surmenage. Tous ces facteurs sont possibles à éviter grâce à la sophrologie. En effet, un accompagnement avec un sophrologue permet de relâcher les tensions existantes et de retrouver son calme. Ainsi, il sera possible de vous relaxer afin de chasser l’appréhension liée à la paralysie du sommeil. De plus, des exercices de respiration et de relaxation permettront de gérer calmement vos émotions. Cela vous permettra alors d’entrer tranquillement dans la phase d’endormissement et de passer une nuit plus douce en diminuant le risque de paralysie du sommeil. Ainsi, vous aurez tous les outils en mains pour plonger rapidement et calmement dans un sommeil profond et réparateur.

En savoir plus