Téléthon et handicap : la sophrologie accompagne les malades

sophrologie parole public oser confiance en soi

Ce 2 décembre marquera le début de la 36e édition du Téléthon luttant pour la recherche de nouveaux traitements contre de nombreuses maladies. L’occasion aussi de rappeler l’utilité de la sophrologie dans l’accompagnement complémentaire des personnes atteintes de handicap.

Téléthon : un appel aux dons

Pour sa 36e édition, le Téléthon1 revient en force ce 2 et 3 décembre afin de récolter le plus de dons possibles. Le but : financer la recherche contre de nombreuses maladies rares et/ou graves. En plus de son engagement dans la recherche de traitements, l’association agit pour accompagner les personnes atteintes d’un handicap au quotidien. « Réduire les situations de handicap générées par la maladie, c’est aider les malades et les familles à réaliser leur projet de vie, en attendant les traitements ».

Effectivement, de nombreuses maladies sont actuellement incurables et, en attendant la découverte d’un traitement, le Téléthon s’engage aussi à améliorer leur quotidien. Cette action consiste à développer « l’accès au diagnostic et à des soins adaptés à l’accompagnement de proximité ». De fait, les personnes atteintes de handicap sont orientées vers des accompagnements complémentaires à un suivi médical. Ainsi, cela permet de privilégier et de développer une meilleure qualité de vie.

Parmi ces accompagnements, la sophrologie représente une technique complémentaire adéquate pour aider les personnes handicapées.

Téléthon : la sophrologie accompagne les malades

À l’occasion du Téléthon, certaines villes2 s’engagent dans l’accompagnement des personnes handicapées en proposant des séances de sophrologie. En tant que pratique complémentaire à un suivi médical, la sophrologie est effectivement un outil indiscutable pour améliorer le bien-être de ces personnes.

Le soutien bienveillant d’un sophrologue permet aux malades de veiller à leur état de santé physique, mais aussi mentale. En effet, quelle que soit la maladie, cette dernière représente un poids mental conséquent et parfois difficile à supporter. Le regard des autres, les potentiels changements corporels, les désagréments liés à la maladie, etc. Tout cela apporte son lot de stress et de fatigue mentale. Alors, l’accompagnement d’un sophrologue permettra de travailler son mental et de lutter contre cette baisse de moral.

De plus, l’utilisation de la sophrologie passe aussi par des exercices de relaxation dynamique3 très utiles pour travailler la motricité et la détente corporelle en douceur. En fonction du handicap et/ou de la maladie, ces exercices peuvent être adaptés à chacun afin de ressentir les bienfaits.

De fait, en utilisant la sophrologie en complément, cela permettra aux personnes handicapées d’améliorer leur bien-être au quotidien.

Envie d'en lire plus ?