Natasha Costes est une gymnaste britannique de 27 ans souffrant d’un syndrome très particulier : une allergie aux émotions fortes. Alors, pour aider les personnes souffrant de cette même maladie, la sophrologie propose un accompagnement de qualité.

Une allergie à ses propres émotions, est-ce possible ?

Lors de son premier choc anaphylactique1, Natasha Costes2 n’avait alors que 18 ans et n’avait aucune idée de ce qu’il lui arrivait. « C’était effrayant, une vraie torture. Je n’ai jamais su ce qui provoquerait une réaction. Les médecins étaient tout aussi déconcertés que moi ». En vérité, ce premier choc anaphylactique était dû à ses émotions fortes. En effet, la jeune femme âgée de 27 ans aujourd’hui vit depuis ses 18 ans avec le syndrome d’activation mastocytaire (SAMA)3. Cette maladie très handicapante peut lui déclencher à tout moment de très fortes crises et réactions allergiques. « Je suis allergique aux émotions fortes. Tout changement dans mon corps à une émotion – que je ris, pleure, soit stressée – peut provoquer une réaction chimique ». Depuis, la jeune femme de 27 ans a dû radicalement changer son mode de vie et adapter son quotidien en fonction de son syndrome.

Depuis sa première crise, Natasha Costes a été hospitalisée plus de 500 fois, sa maladie est donc devenue son quotidien. Alors, dès qu’une crise apparaît, la jeune femme s’auto-injecte des doses d’épinéphrine qui sont prescrites en tant que traitement d’urgence pour les allergies. Cependant, cela reste tout de même une faible solution. « J’ai dû accepter que cette maladie puisse me tuer. Je dois parfois éviter les situations sociales. Je choisis le risque par rapport à la récompense. ».

Comment vivre ses émotions fortes avec cette allergie ?

En plus d’être allergique à ses émotions fortes, Natasha Costes doit aussi faire très attention à de nombreux autres facteurs environnants. « Je suis allergique aux sprays corporels, aux produits de nettoyage et aux bougies parfumées. » Et comme si cela ne suffisait pas, elle doit aussi prêter une grande attention à son alimentation. « Manger, c’est un peu comme la roulette russe. Un aliment sans danger pour moi, aujourd’hui, pourrait entraîner une réaction allergique demain. ».

En somme, tout son mode de vie doit être adapté à sa maladie. Pourtant, cela n’empêche pas la jeune femme de vivre ses passions pleinement, puisqu’elle est aujourd’hui gymnaste de haut niveau ! En effet, cette passion lui permet de se focaliser sur l’instant présent et de mieux gérer ses émotions. De plus, comme elle le déclare, « mes réactions allergiques se produiront de toute façon, même si je suis assise à la maison à ne rien faire, alors autant vivre ma vie ! ».

Un état d’esprit qui peut être vital lorsque l’on souffre d’une maladie aussi handicapante et dangereuse. Cependant, il n’est pas simple de garder le moral et de gérer ses émotions face à ce syndrome. C’est pour cela que la sophrologie vient en aide afin d’apprendre aux personnes souffrant de cette maladie à gérer leurs émotions.

La sophrologie peut-elle aider à gérer ses émotions fortes ?

Le stress et la peur sont des compagnons de route présents quotidiennement pour les personnes souffrant du syndrome d’activation mastocytaire. Le fait qu’une crise puisse survenir à chaque émotion forte représente effectivement une angoisse constante pouvant être difficile à contrôler. De plus, le fait de savoir qu’une simple émotion forte peut déclencher une crise et peut être fatale représente une grande source de stress supplémentaire. À son tour, le stress peut alors être déclencheur d’une crise, il est donc vital pour ces personnes d’apprendre à gérer leur stress et l’ensemble de leurs émotions fortes. Pour les personnes qui souffrent de ce syndrome, un accompagnement avec un sophrologue sera très utile et permettra d’avoir un soutien supplémentaire aux traitements médicaux.

Alors, pour ne pas être enfermé dans ce cercle vicieux, il existe de nombreux outils utilisés en sophrologie qui permettent de retrouver son calme et de diminuer les risques de crise. Des exercices de relaxation dynamique4, composés de techniques de respiration contrôlée et de détente musculaire, apprennent à relâcher les tensions pour ensuite installer le calme en soi. Le corps sera ainsi plus détendu et l’esprit plus apaisé. Ces exercices de vous seront appris par votre sophrologue et vous pourrez les réutiliser autant de fois que nécessaire afin de canaliser vos émotions fortes.

De plus, des exercices de visualisation seront bénéfiques afin d’entraîner votre esprit à remplacer vos émotions négatives par des sensations apaisantes. Ces techniques permettront d’ancrer un état d’esprit plus serein au quotidien et de faire face à l’anxiété autour de cette maladie.

Ainsi, la sophrologie vous accompagnera et vous soutiendra face à la peur et aux crises liées à cette maladie.

En savoir plus