Anaïs Étienne, sophrologue aux compétences variées dédiée au bien-être

sophrologue Anaïs Étienne

Découvrez le parcours inspirant de la sophrologue Anaïs Etienne, qui après une carrière d’infirmière de dix ans, s’est tournée vers la sophrologie pour compléter son approche de soin. Grâce à son expérience en psychiatrie et en maison de retraite, elle a rapidement constaté les bénéfices concrets de la sophrologie pour ses patients. Aujourd’hui en libéral, elle propose des séances individuelles et collectives, en se concentrant sur la gestion des émotions, l’anxiété et les troubles du sommeil.

Un parcours riche et complémentaire

Anaïs Étienne¹ est infirmière depuis dix ans. On peut donc dire que la relation d’aide est une vocation qui coule dans ses veines. Elle a apporté à sa pratique une expérience précieuse en travaillant 5 ans en maison de retraite et 5 autres années en psychiatrie. Un domaine complexe mais extrêmement enrichissant. En effet, Anaïs y est confrontée à des parcours de vies multiples et des problématiques très variées. Au quotidien, elle est amenée, en plus de ses missions d’infirmière, à mener des entretiens infirmiers et des entretiens motivationnels. Des moments d’échange rassurants qui permettent aux patients de cheminer. Alors, même si Anaïs découvre la sophrologie à titre personnel, elle décide rapidement de s’y former. C’est l’occasion pour elle, d’apporter un outil complémentaire à sa pratique et d’accompagner autrement. Ainsi, Anaïs Étienne décide donc de se former au métier de sophrologue² en 2022.

Une nouvelle approche pour le bien-être

Aujourd’hui, Anaïs Étienne oscille entre le métier de sophrologue et d’infirmière. Cette dernière a même pu proposer des séances individuelles et collectives dans son établissement. Les patients étant très en demande, elle met l’accent sur la gestion des émotions, l’anxiété, la positivité et le changement des modes de pensée. La thérapeute est donc témoin de l’efficacité de la sophrologie au quotidien. D’ailleurs, initialement sceptiques, des psychiatres du service ont tenu à la remercier, car ils constatent les résultats positifs chez les patients. Les deux casquettes d’Anaïs lui permettent de se rendre aux domiciles (ou en visioconférence) d’une grande diversité de personnes, allant des adolescents aux adultes et aux personnes âgées. De plus, elle anime également des séances de médiation sophrologie et de relaxation dans des établissements d’accueil de jour en psychiatrie³. Ainsi, grâce à son expérience et à sa passion pour le bien-être, elle se donne pour objectif de collaborer avec d’autres professionnels du bien-être, pour offrir des services plus larges et accessibles à tous.

Publicité
Formation pour devenir sophrologue certifié

Portraits

Et si c'était moi ?

Envie d'en lire plus ?