Comment trouver le bonheur ? C’est la question importante à laquelle tout le monde tente de répondre. Chacun ayant sa définition précise du bonheur, il est difficile de trouver une réponse universelle. Cependant, la sophrologie a toutes les techniques pour vous aider à trouver la réponse au bien-être.

Qu’est-ce que le bonheur ?

Le 23 juillet dernier, Europe 1 a tenté de répondre à une question présente dans tous les esprits : comment trouver le bonheur1 ? Une question bien difficile et dont il n’existe pas qu’une seule réponse. En effet, la définition du bonheur est complètement différente en fonction des personnes. Puisque tout le monde est différent, il est normal que la réponse au bonheur soit tout autant différente en fonction des personnes. Pour certains, le bonheur se trouvera dans la réussite professionnelle, tandis que, pour d’autres, fonder une famille sera leur définition du bonheur.

A cela s’ajoute le fait que certaines personnes seraient davantage favorables à trouver le bonheur plus facilement. En effet, selon le psychiatre Antoine Lesur, « quand nous ne sommes pas anxieux, nous avons accès au bonheur plus facilement ». En somme, les personnes anxieuses auraient plus de difficulté à trouver le bonheur à cause de leur anxiété. Il est en effet compliqué de trouver le bonheur en période d’angoisse. Le stress étant lié à une situation inconfortable, il empêche alors la personne anxieuse d’être calme et de profiter des moments de joie.

Sur Europe 1, la sophrologue Catherine Aliotta2 explique que pour trouver le bonheur, il faut se demander « pourquoi nous ne sommes pas heureux ».  Alors pour répondre à cette question, il existe plusieurs solutions !

Des solutions pour trouver le bonheur

D’après Isabelle Pailleau, psychologue clinicienne, le fait de créer des liens avec les autres joue énormément sur le bonheur des personnes. En effet, les êtres-humains sont « des animaux sociaux » et ont donc besoin d’interactions tout au long de leur vie.

Une étude d’Harvard3 a d’ailleurs prouvé qu’être entouré et avoir des échanges avec d’autres personnes contribuait grandement au bien-être. Cela a d’ailleurs pu se constater durant le premier confinement, lié à la crise sanitaire du Covid-19. En effet, ce confinement a représenté une véritable épreuve pour certaines personnes qui se sont retrouvées seules et ont souffert de cette solitude. Le fait d’échanger et de partager des moments positifs avec d’autres personnes contribue alors au bien-être. En effet, le moral est grandement impacté4 si une personne se sent utile et a le sentiment d’appartenir à un groupe.

Catherine Aliotta, sophrologue et fondatrice de l’Institut de Formation à la Sophrologie5, explique aussi que le cerveau a tendance à voir le côté négatif d’une situation. Alors, afin de ne pas voir tout en noir, l’utilisation de la sophrologie est d’une grande utilité.

La sophrologie : trouver son bonheur

La pratique de la sophrologie est effectivement très bénéfique dans ce type de situation. Plusieurs techniques permettent, en effet, de travailler sur l’instant présent et la prise de conscience. Cette dernière permet de travailler son esprit afin d’être conscient de ce qu’il se passe autour de soi au lieu de se focaliser sur des idées qui peuvent être source de stress ou de mal-être. L’objectif de la sophrologie est de « retrouver un juste équilibre » et d’apprendre à vivre l’instant présent au lieu de se plonger dans le passé ou le futur. La sophrologie est alors un très bon allié car, comme le dit Catherine Aliotta, elle permet de « cultiver la bibliothèque du bonheur, qui se nourrit par des petits éléments à la portée de tous. »

Avec l’aide d’un sophrologue et des différentes techniques sophrologiques, il est donc possible de cultiver son bien-être à sa manière.

En savoir plus