Ce lundi 14 novembre représente la journée mondiale du diabète, l’occasion de revenir sur le quotidien pesant des personnes atteintes de cette maladie. Cependant, il est possible d’alléger ce poids et d’améliorer le quotidien des malades avec une aide supplémentaire : la sophrologie.

Le diabète, une maladie chronique

Le diabète est une maladie qui se définit par une glycémie trop élevée, c’est-à-dire, un excédent de glucose dans le sang (hyperglycémie chronique1). Cet excès de glucose dans le corps est lié à l’absence ou à l’inefficacité de l’insuline, l’hormone permettant de stocker correctement le sucre dans le corps. Dans le cas où cette insuline est insuffisante, le taux de glucose augmente, car le corps accumule trop de sucre qu’il ne sait pas stocker correctement : ce qui engendre donc  une hyperglycémie. De plus, si cette hyperglycémie n’est pas traitée et devient excessive, cela peut engendrer une hyperglycémie chronique, connue aussi sous le nom de diabète.

Il existe deux catégories de diabète2 : le « type 1 » et le « type 2 ». Le premier se caractérise par « l’absence de sécrétion d’insuline par le pancréas » et le deuxième est lié à une inefficacité de l’insuline dans le corps. Le diabète de type 2 est beaucoup plus fréquent et touche habituellement les personnes de plus de 20 ans. Bien que ces catégories soient différentes, elles ont toutes les deux un impact considérable sur la santé physique, et aussi mentale, des personnes atteintes.

Vivre avec le diabète

Quel que soit le type de diabète, les répercussions de cette maladie ont un impact conséquent sur le quotidien des malades. En effet, au lieu de pénétrer dans les cellules de l’organisme, le sucre va rester bloqué dans le sang et risque donc d’entraîner de nombreuses complications3. Cela peut effectivement engendrer des maladies cardiovasculaires, mais aussi des troubles de la vision ou encore une insuffisance rénale chronique.

En plus de tous ces risques pour la santé, les personnes atteintes de diabète doivent aussi adapter l’ensemble de leur quotidien4. Effectivement, elles doivent à la fois adopter une alimentation stricte, avoir une activité sportive adaptée et suivre un traitement médical adéquat. Tout cela représente alors un poids supplémentaire qui peut venir impacter le moral.

Alors, la sophrologie vient ici aider ces personnes afin qu’elles puissent mieux vivre au quotidien. Elle se positionne en tant que soutien supplémentaire d’un traitement et d’un suivi médical.

La sophrologie, un outil multifonction face au diabète

Bien que la sophrologie ne remplace pas un accompagnement médical, elle vient ici accompagner et aider les malades face aux effets néfastes du diabète. En effet, les outils qu’elle propose permettent d’améliorer de multiples aspects de la vie de tous les jours.

Adopter un nouveau mode de vie représente un changement parfois très radical pour les malades, et la sophrologie vient les aider à mieux vivre ce changement. Grâce à des exercices de relaxation dynamique5, il sera possible de vous libérer du stress et des tensions présentes pour ainsi laisser place au calme. Par la même occasion, ces exercices vous permettront d’avoir un meilleur sommeil et de ne pas souffrir d’une fatigue importante.

De plus, afin de diminuer les risques de complications, il est important d’avoir une activité physique. Ces exercices seront alors très utiles afin de faire bouger votre corps avec des mouvements doux qui permettront de lutter contre les risques cardiovasculaires.

Des exercices de visualisation seront aussi bénéfiques pour aider face aux pulsions alimentaires qui peuvent survenir. En effet, il peut être parfois difficile d’adapter complètement son alimentation et c’est pour cela que la sophrologie vient aider ces personnes à canaliser leurs désirs compulsifs.

En somme, l’ensemble de cette technique thérapeutique représente une excellente aide pour accompagner les malades dans leur quotidien. Ainsi, ils se sentiront soutenus et plus confiants face à leur diabète.

En savoir plus