Eczéma : le rôle de la sophrologie face à cette maladie cutanée

Eczéma sophrologie maladie peau cutanée

Les maladies de peau, telles que l’eczéma, n’ont pas uniquement des répercussions physiques, mais peuvent aussi avoir un impact conséquent sur la santé mentale. Dans ce dossier, découvrez donc les diverses utilisations possibles de la sophrologie pour accompagner les personnes atteintes de cette maladie cutanée. 

Eczéma : les répercussions sur le corps

Aussi connue sous le nom de dermatite atopique¹, l’eczéma est une « maladie inflammatoire chronique de la peau ». Elle se caractérise principalement par des démangeaisons et se développe par phase.

Essentiellement présente chez les enfants d’environ 3 mois, l’eczéma peut tout de même apparaître à l’âge adulte pour diverses raisons. Le principal facteur de l’apparition de la maladie est lié « à une histoire familiale d’atopie ».
En effet, bien qu’il ne soit pas contagieux, l’eczéma peut tout de même se transmettre génétiquement.

Ses symptômes peuvent apparaître sous différentes formes, en fonction de l’évolution de la maladie : importantes démangeaisons, lésions de la peau, sécheresses cutanées…
En plus de dégrader fortement la santé physique, l’eczéma peut aussi impacter la santé mentale sur de multiples aspects.

Eczéma : l’impact de la maladie cutanée

Les symptômes de l’eczéma peuvent effectivement avoir un impact très négatif² sur la santé mentale des personnes qui en sont atteintes. Ces dernières vont effectivement avoir une importante partie de leur attention portée sur leurs démangeaisons qui sont généralement difficiles à contrôler. Cela peut donc perturber leur concentration au quotidien et engendrer une forte charge mentale.

Ajouté à cela, l’eczéma est une maladie de peau visible pouvant engendrer un jugement de la part d’autres individus. Les sécheresses, les rougeurs et les lésions cutanées présentes sur la peau peuvent effectivement amener une peur de contracter la même maladie au touché, bien qu’elle ne soit pas contagieuse.

De plus, ce jugement des autres et les changements corporels que cela peut amener chez les personnes atteintes peuvent grandement dégrader l’estime de soi. En effet, il est parfois difficile de vivre avec une maladie cutanée qui engendre des modifications corporelles.

Alors, pour aider et accompagner les personnes souffrant d’eczéma, la sophrologie apporte un accompagnement complémentaire permettant d’adoucir le quotidien.

L’aide de la sophrologie

La honte et l’impact psychologique que peut avoir cette maladie sont souvent sous-estimés. Pourtant, l’eczéma concerne environ 4% des adultes³. Alors, pour venir en aide à ces personnes, la sophrologie propose un accompagnement complémentaire à un suivi médical.

Cette méthode de relaxation va d’abord permettre d’agir sur l’impact que le stress peut avoir sur cette maladie. Car, effectivement, « le stress n’est pas la cause de l’eczéma, c’est un facteur aggravant4 ». Alors, afin de diminuer les risque d’aggravation des symptômes, la sophrologie représente un outil de gestion du stress des plus efficaces.
Grâce à ses exercices de relaxation dynamique5, il sera donc possible d’apaiser son corps, mais aussi son mental pour faire redescendre le niveau de stress.
Ajoutés à cela, ces exercices permettront aussi de détourner son attention des démangeaisons et de se concentrer sur des pensées positives.

Aussi, l’accompagnement d’un sophrologue permettra de travailler l’acceptation de soi et d’être davantage en harmonie avec son corps, ainsi qu’avec les changements corporels. En effet, des techniques de suggestion mentale permettront d’apprendre à lâcher prise et à développer une meilleure estime de soi.

Ainsi, tout au long de ce suivi, il sera possible d’apprendre divers outils pour développer un meilleur équilibre entre son corps et son mental, ainsi que d’apprendre à mieux-vivre avec sa maladie cutanée.

Envie d'en lire plus ?