À l’hôpital, les conditions de travail des soignants sont souvent difficiles à supporter. Alors pour les soutenir et les accompagner afin de mieux vivre leur travail au quotidien, la sophrologie leur vient en aide.

Soignants : des métiers intenses

Dans le milieu hospitalier, le métier de soignant représente souvent une charge de travail lourde. En effet, les soignants sont souvent amenés à faire des horaires très conséquents et leur santé physique et mentale sont mises à rude épreuve (missions physiques, relations patients, etc.). De plus, l’arrivée de la crise sanitaire, liée au Covid-19, n’a fait que relever davantage les mauvaises conditions de travail des soignants. Cela a d’ailleurs entraîné une vague de démissions importante1 dans le monde de l’hôpital public.

Les conditions de travail dans lesquelles exerce l’ensemble du personnel hospitalier engendrent alors des conséquences importantes2 sur leur santé. Que ce soit sur le plan physique : épuisement, douleurs articulaires, troubles du sommeil, etc. Ou encore sur le plan mental : baisse de moral, dépression, burn-out, etc.

Publicité
sophrologie et entreprise

Alors, quand le travail des soignants a un impact trop important sur leur santé, il est nécessaire pour eux d’être suivi par des professionnels de santé spécialisés dans ce type de problématiques. Aussi, la sophrologie est une aide supplémentaire en tant qu’accompagnement thérapeutique afin de soutenir les soignants. La sophrologie peut effectivement intervenir comme outil pour prévenir des troubles liés à la santé physique mais aussi mentale.

La sophrologie à l’hôpital, un soutien pour les soignants

Afin de soutenir le personnel hospitalier, la sophrologie s’avère être un accompagnement thérapeutique très bénéfique. À la fois sur pour leur bien-être mental mais aussi physique, car les différents exercices de la méthode permettent de retrouver un équilibre entre le corps et l’esprit. Un sophrologue peut donc venir en aide aux soignants, que ce soit sur leur lieu de travail3, en cabinet ou à domicile.

Au cours d’une séance de sophrologie, un soignant pourra travailler avec son sophrologue des techniques de respiration qui lui permettront d’évacuer le stress accumulé. De plus, au fil de ce suivi sophrologique, ces techniques lui permettront aussi d’instaurer le calme en lui et lui apprendre à accueillir les ressentis positifs qui en découlent. Cet accompagnement permettra donc d’apprendre au soignant à gérer son stress et ses émotions négatives dues à son métier.

Des exercices de visualisation peuvent aussi être très utiles afin de veiller à la santé mentale des soignants. En effet, la visualisation permet de travailler l’esprit afin de remplacer l’ensemble des pensées négatives par du positif. Ainsi, les risques psychosociaux4 peuvent être diminués grâce à l’ensemble de ces techniques.

Les séances de sophrologie proposent aussi des exercices de relaxation musculaire qui permettent de relâcher les tensions accumulées durant les heures de travail. En effet, le stress, la fatigue et l’activité physique intense peuvent générer d’importantes tensions. La sophrologie intervient alors afin de libérer les tensions, grâce à des mouvements doux qui apprendront au corps à les extérioriser et à se détendre. Par la suite, cela permettra de prévenir de potentiels troubles musculosquelettiques5  qui peuvent être fréquents pour les soignants.

Alors, que ce soit pour la santé mentale ou physique, la sophrologie est un accompagnement adapté pour chaque soignant. Il existe de multiples utilisations de la sophrologie afin d’améliorer leur quotidien face à la difficulté des conditions de travail.

En savoir plus