Depuis plusieurs années, le célèbre joueur de tennis Rafael Nadal souffre du syndrome de Müller-Weiss, une maladie rare et très handicapante pour les personnes qui en sont atteintes. Même si cela représente un lourd poids à porter au quotidien, il est possible de l’alléger grâce à la sophrologie.

Syndrome de Müller-Weiss : une maladie douloureuse

Le syndrome de Müller-Weiss1 est une maladie chronique rare qui impacte les os des pieds et engendre d’importantes douleurs très difficiles à supporter au quotidien. Ces dernières peuvent se déclencher à tout moment et touchent principalement les femmes et les personnes âgées de plus de 40 ans. Comme l’explique Victoria Tchaikovski2, médecin du sport et spécialisée en médecine physique, « il s’agit d’une nécrose osseuse ». Cette maladie incurable va alors « s’aggraver au fil du temps » et va donc devenir de plus en plus douloureuse avec les années.

La marche et/ou une activité sportive peuvent accentuer ces douleurs, ce qui rend le quotidien des personnes atteintes d’autant plus handicapant. Il devient effectivement difficile de se déplacer sans ressentir de vives douleurs. Le quotidien de ces personnes devient alors très difficile physiquement, mais aussi émotionnellement. Le fait de ressentir une douleur tous les jours finit par peser sur le moral et impacter la santé mentale, d’autant plus si ça engendre des changements dans le quotidien. En effet, puisque les déplacements sont plus difficiles, à cause de cette douleur, certaines personnes doivent adapter leur vie. Ce qui est le cas pour le tennisman Rafael Nadal.

Rafael Nadal, impacté dans son métier

Lors de son dernier match contre Novak Djokovic, Rafael Nadal s’était exprimé et avait déclaré souffrir du syndrome de Müller-Weiss depuis des années. Cette maladie chronique lui engendre d’importantes douleurs dans son pied gauche au quotidien et le freine sévèrement lorsqu’il joue. D’ailleurs, il avait déclaré que cela risquait de le forcer à arrêter sa carrière de sportif professionnel prématurément. « J’ignore si ce sera mon dernier match ici, à Roland-Garros », avait-il déclaré.

La douleur que le sportif ressent ne risque pas de s’atténuer avec le temps car, comme le confirme le docteur Victoria  Tchaikovski, « il y a des facteurs favorisants », et l’activité sportive intense en fait partie. En effet, pratiquer un sport en tant que joueur professionnel, comme Rafael Nadal, favorise grandement le développement de la maladie de Müller-Weiss. De fait, les douleurs liées à cette maladie ne risquent pas de diminuer, ce qui risque de handicaper fortement le joueur professionnel.

Cependant, même si cette maladie n’est pas curable, il est possible d’apprendre à vivre avec au quotidien en utilisant des techniques de sophrologie.

Sophrologie : gérer les effets du syndrome Müller-Weiss

Comme il l’avait déjà déclaré, Rafael Nadal utilise la sophrologie3 régulièrement en tant que préparation mentale et physique dans son quotidien sportif. Effectivement, en plus de l’utiliser en tant que préparation mentale, la sophrologie peut aussi être utile pour la santé physique : en prévention des blessures, en gestion de la douleur, en récupération physique, etc. Il est donc bénéfique de l’utiliser pour calmer les douleurs liées à la maladie de Müller-Weiss.

Il est possible d’améliorer son quotidien face à cette maladie, en apprenant à utiliser la sophrologie en tant que méthode de gestion de la douleur. Catherine Aliotta4, experte en sophrologie, explique qu’être « à l’écoute de son corps aide à se libérer de la peur de bouger qui augmente les crispations5, donc la douleur ». En effet, il est possible d’utiliser la sophrologie en pratiquant des exercices de relaxation musculaire qui seront très efficaces afin de relâcher les tensions présentes dans le corps.

Comme l’explique le docteur Isabelle Suffys, « on oppose encore beaucoup trop la douleur physique et morale, alors qu’elles sont intimement liées ». En effet, en travaillant l’esprit, il est tout à fait possible de réduire l’intensité de la douleur. Certains hôpitaux l’ont d’ailleurs très bien compris puisqu’ils utilisent la sophrologie comme méthode de gestion de la douleur pour des patients atteintes de maladies chroniques liées aux articulations. C’est le cas de l’Hôtel-Dieu et de l’hôpital Cochin AP-HP6, qui ont mis en place un dispositif luttant contre les maladies articulaires, telles que l’arthrose, et qui a pour objectif d’utiliser des techniques telles que la sophrologie pour aider les patients dans le quotidien douloureux. Ainsi, la sophrologie devient, petit à petit, une méthode reconnue pouvant aider à mieux gérer sa douleur et à mieux vivre au quotidien avec une maladie chronique.

En savoir plus