Il n’y a pas que les histoires d’amour qui peuvent mal finir ! Il arrive que certaines amitiés prennent fin, et c’est parfois plus douloureux qu’une rupture amoureuse. Alors, pour ne pas souffrir de cette rupture et surmonter ce chagrin d’amitié, la sophrologie peut venir en soutien et devenir un pilier.  

Rupture amicale : surmonter le chagrin

Une rupture amicale est parfois plus douloureuse qu’une rupture amoureuse, surtout lorsque cette amitié durait depuis des années et représentait un véritable pilier pour les deux amis. La disparition de cet ami engendre alors un important déséquilibre : c’est parfois tout un monde qui s’écroule. Effectivement, en plus de perdre un ami, c’est aussi tout un tas de repères qui disparaissent, laissant place à un « deuil » parfois très douloureux à supporter. Comme l’explique Dominique Chapot1, psychothérapeute : « On voit l’autre comme notre double, c’est pourquoi, lorsque l’on perd un ami, c’est comme si l’on perdait une partie de soi ». Il est alors très difficile de surmonter la peine et le chagrin liés à cette perte.

Que la séparation se soit faite violemment ou en douceur, il n’est jamais facile de s’en remettre et de faire face au « deuil » de la relation. Souvent, la santé mentale en prend un coup : remise en question, baisse de la confiance en soi, sentiment d’abandon, etc. En effet, après une rupture amicale, certaines personnes vont ressentir une forme de culpabilité et de remords. Il est alors important de ne pas se laisser submerger par ses émotions négatives et de parvenir à surmonter ce chagrin d’amitié.

Pour cela, la sophrologie possède de nombreux outils afin d’apprendre à gérer ses émotions et à regagner confiance en soi. Cette méthode thérapeutique est d’un excellent soutien pour traverser cette épreuve difficile.

La sophrologie pour faire face à un chagrin d’amitié

Comme l’explique Élisabeth de Madre, psychologue clinicienne, « la rupture amicale2 peut être considérée comme un vrai deuil ». Il est donc important de ne pas vivre seul cette forme de deuil et d’être suivi, si nécessaire, par des professionnels. De plus, la sophrologie se positionne en tant qu’accompagnement thérapeutique et veille à améliorer le quotidien des personnes, les aidant à mieux vivre l’épreuve qu’elles sont en train de traverser. Elle est donc une excellente aide pour soutenir les personnes vivant la perte d’un ami.

Grâce à divers exercices de sophrologie, il sera possible d’apprendre à relâcher les tensions qui se sont accumulées depuis la rupture. Lorsque le corps assimile trop de tensions, cela peut ensuite avoir des répercussions physiques3 plus ou moins importantes (maux de tête, douleurs lombaires, troubles du sommeil, etc.). Il est donc important de relâcher ses tensions et d’instaurer le calme en soi. Par la suite, il sera possible de gérer ses émotions afin d’accepter cette rupture et faire plus facilement son deuil. En effet, une des phases importantes dans le processus de deuil, quel qu’il soit, est d’accepter la réalité et la perte de l’autre. En acceptant la situation, il est ensuite plus simple de passer à autre chose et d’aller de l’avant pour se reconstruire.

De plus, il sera possible de retrouver une meilleure image de soi grâce à des exercices de visualisation4. Cela permettra ainsi de reprendre du poil de la bête et d’évacuer les émotions négatives présentes à cause de ce chagrin d’amitié. En chassant ces pensées négatives, il sera alors plus facile de surmonter son chagrin.

Ainsi, la sophrologie sera comme un pilier pour vous aider à accepter la douleur de ce chagrin d’amitié afin de vous faire grandir et de surmonter cette douloureuse épreuve.

En savoir plus