Plus les années passent, plus le nombre de personnes atteintes de cancer augmente. Au cours de l’année 2018, l’Institut National du Cancer1 (INCa) déclarait 382 000 nouveaux cas de cancer en France. Une maladie qui concerne donc de plus en plus de monde et qui nécessite un suivi médical adapté. En supplément à un traitement médical, certaines personnes se tournent alors vers la sophrologie pour les aider à traverser cette épreuve.

Le cancer : la première cause de décès en France

D’après la Fondation pour la Recherche du Cancer (ARC), « le nombre global de nouveaux cas de cancer en France augmente chaque année », et cela depuis environ 30 ans. Cette croissance est principalement liée au fait que la population vit généralement plus longtemps et a donc plus de risques de développer des cancers (poumon, sein, prostate etc…).

De plus, comme le remarque la Fondation pour la Recherche du Cancer, cette maladie est aujourd’hui la première cause de décès en France. Cela peut aussi s’expliquer par certains « comportements à risque dans la population » : le tabac, l’alcool, etc…

Publicité
sophrologie et cancer

Cependant, malgré ces chiffres en constante augmentation, le nombre de décès2 liés au cancer ne fait que diminuer. Comment cela s’explique-t-il ? De la même manière que pour l’augmentation du nombre de cancers : grâce au perfectionnement des méthodes pour diagnostiquer la maladie. Le fait de diagnostiquer un cancer plus en amont permet d’augmenter les chances de le vaincre plus facilement.

De plus, de nombreuses personnes atteintes d’un cancer utilisent la sophrologie comme accompagnement dans leur épreuve. Cette pratique possède effectivement de multiples vertus comme « soin de support ».

La sophrologie : un « soin de support » adapté face au cancer

Comme l’affirme le Plan Cancer3 du Ministère de la Santé, la sophrologie s’avère être un « soin de support » adapté pour les personnes atteintes d’un cancer. En effet, la sophrologie ne remplace pas un suivi médical nécessaire. Cette méthode se positionne uniquement en tant que « soin oncologique de support », c’est-à-dire en accompagnement d’un traitement médical. La sophrologie ne peut pas se substituer à un soin médical mais peut venir soulager certains maux : angoisse, fatigue, chute d’énergie.

Le traitement d’un cancer peut être long et douloureux, il est donc important d’avoir le plus de force intérieure possible. En effet, le moral compte énormément dans le combat de cette maladie. Le fait qu’une personne atteinte d’un cancer reste positive et donne toute son énergie pour vaincre sa maladie est très important. Cela peut effectivement influencer l’évolution de la maladie4 et des réactions de son corps face aux traitements. Comme il est possible de constater les effets néfastes de l’esprit stressé sur le corps, il est aussi possible d’analyser les effets positifs que peut avoir l’esprit sur le corps.

La sophrologie permet donc de travailler sur plusieurs niveaux : calmer les angoisses, redonner de la force mentale et réduire la fatigue.

Les effets de la sophrologie en tant qu’accompagnement d’un traitement

Lorsqu’une personne découvre qu’elle est atteinte d’un cancer, c’est tout son monde qui s’écroule. Les traitements adaptés pour combattre cette maladie sont souvent lourds et peuvent générer une certaine angoisse chez ces personnes. La sophrologie est alors bénéfique5 pour calmer ses angoisses, à l’aide de différents exercices de respiration et de relaxation dynamique. Ainsi, le stress mais aussi les douleurs engendrées par ces traitements pourront être diminués et il sera donc possible de vivre plus sereinement cette épreuve.

De plus, ces différentes techniques de relaxation pourront être très bénéfiques pour réduire la fatigue. La radiothérapie et la chimiothérapie sont les principaux traitements face au cancer et fatiguent généralement les personnes traitées. Alors pour éviter le plus possible d’être victime de ces effets secondaires, la sophrologie permet de regagner en force et en énergie grâce aux différentes techniques (visualisation, respiration…). Ces exercices de sophrologie pourront aussi être très utiles dans le regain de confiance en soi.

Chute de cheveux, perte importante de poids : ces effets secondaires peuvent effectivement impacter le moral et l’image de soi. Alors pour empêcher cette baisse de moral et retrouver la force pour combattre la maladie, la sophrologie est un atout important. En pratiquant la sophrologie sur le long terme, cela permettra à ces personnes de ne pas perdre la combativité que certaines perdent avec le temps. Pour garder cette détermination, la sophrologie est un très bon allié grâce à un accompagnement centré sur l’image de soi.

En somme, cet accompagnement sophrologique permettra aux personnes atteintes d’un cancer de vivre plus sereinement cette épreuve et de garder cette force de combattre.

En savoir plus