Alzheimer : la sophrologie dans le nouveau protocole ReCODE ?

Alzheimer sophrologie protocole ReCODE maladie

Selon le neurologue et Docteur Dale Bredesen, ainsi que son nouveau protocole ReCODE, la maladie d’Alzheimer ne serait pas « due à une cause unique mais à un ensemble de causes ». De fait, selon lui, les solutions pour soigner cette maladie devraient être multiples afin de prendre en charge toutes ces causes. Et c’est en cela que la sophrologie peut aider. 

Protocole ReCODE : une solution contre l’Alzheimer ?

Durant près de 10 ans, le neurologue et Docteur Bredesen¹ a mis en place un processus afin d’analyser les différentes prises en charge possibles pour les personnes atteintes d’Alzheimer. Parmi ces prises en charge, le spécialiste affirme qu’il est nécessaire de revoir considérablement son mode de vie (consommation alimentaire, prise de compléments alimentaires et de plantes, etc.).
En effet, ce changement de consommation pourrait influer positivement sur l’apparition et le traitement contre la maladie d’Alzheimer.

Ajouté à cela, le neurologue affirme qu’une hygiène de vie saine aurait aussi une grande influence contre la maladie. Cela passerait donc par une meilleure qualité de sommeil, une gestion du stress et/ou la pratique d’une activité sportive. De fait, il est intéressant de questionner le rôle de la sophrologie ici en tant que méthode permettant de veiller sur tous ces aspects de la vie quotidienne.

La sophrologie, quel rôle face à la maladie ?

Bien que ce protocole émis par le Docteur Bredesen ne soit pas encore validé, il est intéressant d’observer le rôle de la sophrologie dans l’amélioration de l’hygiène de vie, et donc d’une potentielle solution face à la maladie d’Alzheimer.
En effet, en tant que technique de relaxation et d’amélioration du quotidien, la sophrologie permet de répondre à différentes problématiques² en lien avec le processus du neurologue. Gestion du stress, amélioration de la qualité de sommeil, etc. Bien qu’elle ne puisse soigner, cette discipline s’applique à ces multiples améliorations indiquées dans le protocole ReCODE.

Ayant déjà un rôle à jouer dans l’accompagnement des personnes atteintes d’Alzheimer, la sophrologie pourrait donc s’appliquer aussi dans l’approche du Docteur Bredesen. Effectivement, en additionnant cette méthode à un suivi médical adapté, la sophrologie représente un excellent moyen de travailler sur la mémoire, le stress et sur les tensions présentes dans le corps.

Aussi, en plus d’aider les personnes atteintes de cette maladie, la sophrologie vient s’appliquer à leurs aidants.

La sophrologie, un soutien pour les aidants ?

Effectivement, la sophrologie ne s’applique pas uniquement aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Elle représente aussi un accompagnement et un soutien précieux pour celles et ceux qui aident au quotidien ces personnes.
C’est d’ailleurs ce que tente de démontrer l’Agence des Médecines Complémentaires Adaptées³ (A-MCA) en lançant son étude scientifique4 sur le sujet. Depuis le mois de mai, l’organisation a pour objectif de démontrer « l’efficacité et la sécurité de la sophrologie », ainsi que d’étudier le rôle que cette méthode peut avoir auprès des aidants.

En effet, la sophrologie représente aussi un soutien de taille pour ces personnes portant une charge mentale conséquente qui impacte directement sur leur santé. Pour cela, la sophrologie peut agir en libérant la pression, en améliorant la qualité du sommeil ou encore en agissant directement sur le moral.
Effectivement, la sophrologie s’applique sur de nombreux aspects et s’adapte à diverses problématiques en fonction de chaque individu.

Ainsi, cette méthode permet à la fois d’accompagner les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, mais aussi de soutenir les personnes présentes à leur côté.

Envie d'en lire plus ?