L’accouchement peut représenter un événement stressant pour les futurs parents, d’autant plus si le nouveau-né est prématuré. Même si la sortie de l’hôpital est souvent un soulagement, elle peut être aussi angoissante pour les parents d’un prématuré. Alors, la sophrologie permet de calmer et de rassurer les parents, pour un retour à la maison tout en douceur.

Bébés prématurés : un traumatisme pour les parents

En France, 8% des nouveaux nés1 sont des enfants prématurés, nés avant la 37e semaine de grossesse. Très fragiles et vulnérables, ces bébés sont souvent gardés plusieurs jours ou plusieurs semaines à l’hôpital, en fonction de leur stade. Ces instants passés à l’hôpital auprès de son enfant prématuré sont très souvent traumatisants pour les nouveaux parents. En effet, voir son enfant vulnérable dans une boite, rattaché à des fils et à des tubes est une expérience très marquante.

De plus, les parents, mais surtout la jeune maman, peuvent avoir le réflexe de se remettre en question lorsque son enfant est né prématurément. Comme l’explique la psychanalyste Catherine Bergeret-Amselek, la maman va tout remettre en question : que ce soit sa capacité à être une bonne mère ou la capacité de son corps à mener une grossesse à terme. Le père, quant à lui, n’est pas épargné puisqu’il risque aussi de remettre en question son rôle de père. Chacun d’eux va alors se demander : « qu’est-ce que j’ai mal fait ? »2.

Publicité
sophrologie et grossesse

Malgré le fait que la responsabilité des parents n’est pas remise en cause, certains vont ressentir une forme de culpabilité. Par la suite, la confiance en soi risque de baisser et certains iront jusqu’à croire qu’ils sont de mauvais parents. Ces instants à l’hôpital sont donc très difficiles à vivre pour les parents et peuvent engendrer toute sorte de traumatismes. Certains parents n’attendent donc qu’une seule chose : la possibilité de ramener leur enfant au sein de leur foyer.

Cependant, ce retour à la maison est synonyme d’angoisse pour d’autres parents. En effet, pour eux, la sortie de l’hôpital signifie surtout la perte de contrôle et la prise de risques pour leur bébé prématuré. Comme en témoigne Héloïse3, maman d’une petite prématurée, âgée de 30 semaines, la peur de ne pas savoir comment prendre soin de son bébé est très pesante, sans la présence de l’équipe hospitalière. « À l’hôpital, Garance était sous la surveillance de “sachants”, à qui vous déléguez votre responsabilité. C’est compliqué de se dire que cela repose désormais sur vous ».

De fait, une fois l’autorisation de sortie de l’hôpital donnée par les soignants, l’angoisse continue de monter pour plusieurs parents. Dans ce cas, utiliser la sophrologie permettra de calmer ses peurs et d’accueillir en douceur son bébé dans son nouveau foyer.

Sophrologie : un outil contre l’angoisse du retour à la maison

Le fait de se retrouver seuls, sans la présence de l’équipe médicale, constitue une grande source d’angoisse pour certains parents. Cette angoisse est d’autant plus importante chez les jeunes parents de bébés prématurés, traumatisés par l’épreuve qu’ils viennent de vivre. La peur constante de voir son enfant en danger ne s’estompe pas, et peut s’accentuer à la sortie de l’hôpital. Il est alors important d’apprendre à gérer son anxiété et à canaliser ses peurs afin de ne pas transmettre son stress décuplé au bébé et de l’accueillir dans les meilleures conditions possibles. Pour cela, la sophrologie possède de nombreux outils qui permettront aux parents angoissés de profiter pleinement de l’arrivée de leur nouveau-né dans leur foyer, après des semaines passées à l’hôpital. 

Faire appel à un sophrologue en tant que parents d’enfant prématuré va permettre d’apprendre plusieurs techniques pour gérer ses émotions. Durant ces séances, le sophrologue vous apprendra donc à utiliser ces techniques afin de les appliquer dans n’importe quelle situation pouvant être source d’angoisse. En apprenant à gérer vos émotions, il sera donc plus facile de diminuer vos peurs et de retrouver votre calme. Grâce à la sophrologie, vous apprendrez aussi à éradiquer la pression sur vos épaules avec des exercices de lâcher prise.

De plus, la sophrologie vous permettra aussi de reprendre confiance en vous à l’aide d’exercices travaillant sur l’estime de soi. En reprenant confiance en vous, vous aurez tous les outils en votre possession pour vivre cette sortie d’hôpital. Ainsi, le retour à la maison sera d’autant plus doux pour l’enfant prématuré qui sentira ses parents plus sereins. Des bienfaits à la fois positifs pour les parents, mais aussi pour l’enfant !

En savoir plus