La sophrologie pour vaincre le blues du dimanche soir

sophrologie blues dimanche déprime

Avoir le moral à zéro le dimanche soir serait une émotion courante¹ chez de nombreuses personnes. Alors, pour repousser le plus possible ce blues du dimanche et pour profiter à fond des dernières heures du week-end, la sophrologie a la solution ! 

Blues du dimanche, une fin de week-end déprimante

Lorsque la fin du week-end approche, une majorité de personnes ressentent une certaine déprime, aussi appelée le blues du dimanche soir. En effet, pour beaucoup, le week-end représente un moment de repos et de détente vitale, qui passe parfois trop vite. De fait, à l’approche du lundi et de la reprise du travail, certains ressentent un sentiment de morosité et de nostalgie du week-end qui est pourtant encore présent.

Ce blues du dimanche peut s’expliquer de différentes façons² : angoisse de retourner travailler, fatigue, etc. Alors pour éloigner le plus possible ce ressenti négatif à l’approche de la fin du week-end, la sophrologie propose des techniques permettant de vivre pleinement son week-end.

Publicité

Sophrologie : en finir avec le blues du dimanche

Parmi tous les bienfaits que la sophrologie apporte, cette discipline représente le parfait allié pour contrer les effets négatifs de la fin du week-end. En effet, cette méthode représente un excellent moyen de lutter contre le stress et les émotions négatives qui peuvent gâcher votre week-end. Aussi, la sophrologie permet de vivre le moment présent sans se préoccuper de la semaine à venir.

C’est grâce à des techniques de respiration contrôlée et de détente musculaire que vous parviendrez à vous focaliser sur vos ressentis et à instaurer le calme en vous. Ainsi, les angoisses liées au début de la semaine ne pourront plus vous impacter autant.

Ajoutés à cela, des techniques de suggestion mentale vous permettront de vous ancrer dans le présent afin de profiter totalement de votre week-end qui n’est pas encore terminé. Ainsi, vous apprendrez au fur et à mesure à éloigner de ce blues du dimanche qui représentera bientôt un lointain souvenir.

Envie d'en lire plus ?