Interview du sophrologue Erick Darrigade

  • sophrologie harmonie exercice sophrologie

Quel a été votre parcours avant de devenir sophrologue ?

J’ai passé 15 années comme Directeur de Concession pour une grande marque Américaine avec des missions aux USA, au Maroc et en France.

Pour quelles raisons êtes-vous venu à la sophrologie ?

En parcourant un ouvrage lors d’une attente à l’hôpital durant la maladie de ma femme, une sorte de révélation, après avoir entamé les diverses formations, je me rends compte que je la pratiquais sans le savoir dispensant des conseils respiratoires ou appliquant une forme de PNL.

Il est évident que je n’aurais pu exercer avant sans le recul et l’expérience acquise concernant la gestion de l’individu et de ses problèmes.

A ce jour, je me sens utile, bien plus qu’avant, bien plus serein et calme aussi, la sophrologie m’accompagne également lors des cours que je dispense dans l’enseignement d’un art martial, je dois beaucoup à la sophrologie, durant la maladie de ma femme jusque son décès et lors de l’accompagnement de notre fils.

Comment vous êtes-vous formé à la sophrologie ?

J’ai suivi une formation aux États-Unis, puis je suis passé par du E- learning, puis un stage et une validation par diplôme. J’ai également fait une formation art thérapie.

Avez-vous un domaine d’intervention particulier ?

J’interviens dans pas mal de domaines : je travaille avec des sportifs de hauts niveaux (nageurs, golfeurs, judokas, rugbyman, surfeurs, coureurs), j’ai dispensé des séances sur des plateaux concerts et de télévision, des spectacles divers et des tournées d’artistes. Je travaille aussi avec des enfants et des ados. Je suis présent lors de stages de gestions des stress pour le Conseil Général et le CNFTP.

La préparation pour le Meilleur ouvrier de France en pâtisserie m’a passionné, à vrai dire, je n’ai pas de domaines préférentiels, l’aide avant tout me satisfait et peu importe les maux, les pathologies ou le besoin de développement.

Pouvez-vous nous dire de quelle façon et à quel moment vous intervenez sur un plateau de cinéma ou de télévision ?

Tout dépend du but de ma venue, si l’on prends l’exemple de concerts, tournées, j’interviens en relaxation pour les artistes, les monteurs, danseurs, etc… dans une tente ou un mini chapiteau, voire caravane aménagée. La séance débute avec quelques exercices respiratoires et se poursuit par de la relaxation suivie d’une prise de conscience des sens et d’une projection par l’imagerie mentale dans un lieu connu ou imaginaire par le patient l’amenant alors à une détente pleine. Parfois nous travaillons, toujours dans un état de relaxation, l’action en elle même. Il peut y avoir une intervention dans le cadre de la la préparation avant l’épreuve, de la visualisation de l’épreuve, de la décompression après l’épreuve, de la gestion des stress, des médias, etc. J’interviens donc avant la prestation de la personne, et souvent après également.

Si vous deviez donner une définition de la sophrologie, quelle serait la votre ?

Une méthode efficace pour être bien avec soi, les mots pour les maux.

Avez-vous des projets autour de cette activité ?

Oui bien sur, j’essaie de diversifier, de me renouveler sans cesse et d’intervenir dans bien des domaines. Mon but est de conserver un minimum de séance pour les personnes, et peu importe les raisons de leurs venues. Je souhaiterais pouvoir partager le cabinet avec une femme sophrologue afin de pouvoir apporter d’autres rayons d’actions, ou de développer ma pratique de la sophrologie avec une profession complémentaire.

L’entreprise, tout comme les clubs sportifs sont pour moi des lieux propices à un développement. J’aimerais également dispenser des séances au sein d’un service d’ oncologie tout comme en thanatothérapie. J’approfondis la psychologie à ce jour, car cela parait indispensable à l’exercice de ce métier. Il est important pour moi de conserver et de développer mes relations avec les médecins généralistes, kinésithérapeutes et ostéopathes, en souhaitant qu’un jour proche la sophrologie soit entièrement reconnue et remboursée au vu des résultats sans médicaments.

Toutes les interviews de sophrologues.

2014-11-29T16:45:19+00:00 04/08/2011|Métier|